Audiences: Europe 1 au plus bas, RTL conserve sa place de leader

RADIO Pour le directeur d’Europe 1 Frédéric Schlesinger, la radio peut « envisager un rebond décisif à la rentrée prochaine »…

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration Europe 1.
Illustration Europe 1. — SOLAL/SIPA

Ça ne va pas fort pour Europe 1. La station n’a pas réussi à redresser de façon significative ses audiences entre les mois de janvier et mars tandis que le leader RTL a réalisé sa meilleure performance depuis 10 ans, selon les chiffres de Médiamétrie publiés ce jeudi.

« Un rebond décisif à la rentrée »

Europe 1 affiche en janvier-mars une audience cumulée de 6,8 %, quittant de peu son plus bas historique atteint en novembre-décembre 2017 (6,6 %), mais perdant 0,9 point sur un an. Avec près de 3,7 millions d’auditeurs chaque jour en moyenne, la grande radio généraliste reste toujours devancée par RMC (7,5 %, -0,4 point) et France Bleu (7,1 %, +0,3).

Pour le directeur d’Europe 1 Frédéric Schlesinger, la radio peut « envisager un rebond décisif à la rentrée prochaine ».

Cet ancien de Radio France, débauché l’été dernier, estime dans un communiqué que « cette première phase était indispensable au renouveau de la station » et « s’ouvre désormais la voie de la reconquête ».

La maison mère d’Europe 1, Lagardère, préparerait le départ du remplacement du directeur par un autre transfuge de Radio France, selon plusieurs médias. Contactées, ni la direction d’Europe 1 ni celle de Lagardère n’ont souhaité commenter ces informations.

RTL toujours leader

Après une forte période d’actualité liée à l’élection présidentielle début 2017, France Inter recule légèrement en janvier-mars 2018 à 11,3 % (-0,3 point). Même situation pour France Info à 8,3 % (-0,1) et France Culture à 2,2 % (-0,2).

La baisse ne touche pas le leader RTL, dont le patron du pôle radio Christopher Baldelli s’est réjoui d’une audience en augmentation depuis trois ans, avec un score en janvier mars à 12,2 % d’audience cumulée, et un record de part d’audience toutes radios confondues depuis 10 ans, à 13,2 %. La radio est écoutée tous les jours en moyenne par 6,5 millions de Français.

« Tout progresse », a déclaré Christopher Baldelli, se félicitant notamment de l’audience en progression de l’émission de Julien Courbet et des matinales de RTL2 et Fun Radio, les autres radios du groupe.

La première radio musicale NRJ recule fortement à 9,9 % (-0,7 point), passant sous la barre des 10 %. Les Indés Radios, qui rassemblent 130 radios indépendantes, perdent 0,5 point d’audience cumulée sur un an, à 15,5 %, soit près de 8,4 millions d’auditeurs quotidiens. Toutes stations confondues, la radio perd 0,7 point d’audience sur un an mais demeure écoutée par près de 8 français sur 10 (79,5 %).