20 Minutes : Actualités et infos en direct
POLAR« L’affaire Martin Kowal », portrait d’un flic dans les arcanes du pouvoir

« L’affaire Martin Kowal » d’Eric Decouty : Portrait d’un flic égaré dans des arcanes du pouvoir

POLAR« L’affaire Martin Kowal » d’Éric Decouty est paru en octobre 2023 chez Liana Levi
L'affaire Martin Kowal
L'affaire Martin Kowal - Liana Levi / 2min_books
Bruno_30 membre de la communauté 20 Minutes Books.

Bruno_30 membre de la communauté 20 Minutes Books.

L'essentiel

  • Les lectures coups de cœur, ça se partage.
  • Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre.
  • Aujourd’hui, « L’affaire Martin Kowal » d’Éric Decouty paru le 5 octobre 2023 aux Éditions Liana Levi.

Bruno_30, blogueur et contributeur du groupe de lecture 20 Minutes Books, vous recommande « L’affaire Martin Kowal » d’Éric Decouty, paru le 5 octobre 2023 aux Éditions Liana Levi.

Sa citation préférée :

« […] – Max, tu crois vraiment que ces détraqués sont capables de monter un coup aussi bien préparé que le meurtre du Bolivien ? De buter un type en pleine rue, au milieu des passants, et de repartir tranquillement en métro, comme des vrais pros ? – La situation est en train de nous échapper, Martin. Les vieux Maos comme moi sont sortis du jeu et l’odeur du sang a complètement vrillé les méninges des nouveaux. Dans six mois la France ce sera l’Italie. »

Pourquoi ce livre ?

  • Parce qu’on est curieux du personnage trouble imaginé par l’auteur : le jour, Martin Kowal est flic aux RG et, la nuit, il fréquente les bars louches en quête de pilules ou de poudre, tourmenté par un passé entaché par l’ombre d’un père qui s’est trompé de camp dans les années 1960 et s’est égaré à l’OAS. […] Fils d’un flic qui l’a élevé seul après la mort précoce de sa mère, dans la détestation des « Rouges » et l’amour de la littérature, Martin n’a jamais envisagé un autre métier que celui de son père.
  • Parce qu’on se passionne évidemment pour le contexte historique et politique du livre. À quelques années près, on n’est pas très loin d’une ambiance à la Sadorski (Romain Slocombe) : une ambiance délétère, des fréquentations douteuses, des personnages pas toujours sympathiques, quelques rencontres de figures historiques (vues de dos)… On nous fait visiter l’envers du décor et les coulisses cradingues d’une Histoire peu reluisante. Celle des compromissions et des opportunistes.
  • Parce qu’on apprécie qu’en bon journaliste, Decouty reste concentré sur son sujet même s’il prend soin d’évoquer quelques décors pour donner de l’épaisseur à ses personnages. Et finalement on est bien content d’avoir terminé le bouquin : il faut avoir l’estomac solide pour visiter les dessous nauséabonds de la république giscardienne. On peut filer ensuite se plonger dans un polar horrifique et bien sanglant, c’est cool, c’est du roman.
  • Parce qu’on apprécie le démarrage surprenant du roman puisque Decouty se paie la coquetterie de ne pas commencer par le début et nous évite le couplet trop attendu sur la scène de l’attentat avec le général bolivien à terre au pied du métro. Tout cela a déjà été dit et annoncé, le lecteur se retrouve donc quelques jours plus tard, d’emblée immergé au sein des équipes d’enquête des RG qui vont devoir collaborer avec leurs ennemis jurés de la DST.

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. En mai 1976, Joaquim Anaya, ambassadeur de Bolivie est assassiné à Paris. Attentat revendiqué par une « Brigade internationale Che Guevara ». Mais ce ne serait peut-être que la couverture d’un règlement de comptes entre putschistes boliviens qui laisserait entrevoir les fantômes de l’OAS…

Les personnages. Le jeune Martin Kowal mène l’enquête pour les RG

Les lieux. Paris, avec un petit tour en Espagne où se retrouvent quelques franquistes, quelques anciens de l’OAS et quelques sicaires des dictatures d’Amérique latine.

L’époque. 1976, les dessous de la république giscardienne, l’accueil des communistes fuyant le Chili de Pinochet, l’opération Condor en Amérique latine.

L’auteur. Éric Decouty est un journaliste d’investigation qui connaît bien les milieux politiques. Il avance des pistes solidement étayées même si tout cela est resté secret et n’a jamais été élucidé.

Ce livre a été lu avec. Beaucoup d’intérêt pour un sujet historique traité par un journaliste rigoureux et documenté sous la forme très accessible d’un « roman » façon polar. Mais du dégoût pour les faits remis en lumière et les dessous peu reluisants des années Giscard, une époque rarement évoquée en littérature.

ACHETER SUR AMAZON

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

20 Minutes de contexte

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un livre via l’un d’entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d’intérêts, nous avons adopté la méthode suivante :

1. Les contributeurs de la rubrique choisissent leurs livres, réalisent leurs fiches et leur critique en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d’avance à tous ceux qui cliqueront !

Sujets liés