« 42 degrés » : Wolf Harlander imagine un prochain été caniculaire en Europe et ça fait peur

ANTICIPATION « 42 degrés » de Wolf Harlander est paru en mai 2022 chez Hervé Chopin

Musemanias Books membre de la communauté 20 Minutes Livres.
— 
42 degrés
42 degrés — Hervé Chopin
  • Les lectures coups de coeur, ça se partage.
  • Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre.
  • Aujourd'hui, « 42 degrés » de Wolf Harlander paru le 5 mai 2022 aux Éditions Hervé Chopin.

Musemanias Books, contributrice du groupe de lecture 20 Minutes Livres, vous recommande 42 degrés de Wolf Harlander, paru le 5 mai 2022 aux Éditions Hervé Chopin.
 

Sa citation préférée :

« Voilà pourquoi beaucoup de gens ont du mal à se représenter le problème. Ils pensent que l’eau est quelque chose de tout à fait commun. C’est faux, faux et faux ! La plus grande partie de l’eau sur notre planète est salée. Notre corps ne peut pas l’assimiler. Nous, les humains, avons besoin d’eau douce pour vivre. Et les réserves sont sacrément réduites : l’eau potable ne représente que 2,5 % du volume global. En plus, les trois quarts de ces ressources théoriques sont figés dans les glaciers. Le dernier quart, situé dans des couches rocheuses très profondes est inaccessible. En résumé, l’homme ne peut exploiter que 0,3 % des réserves d’eau douce mondiales ! »
 

Pourquoi ce livre ?

  • Parce que surtout, ne vous fiez pas vous au titre car ce thriller climatique est glaçant par son contenu ! Alors que les beaux jours sont là et qu’on ne pense qu’à se rafraîchir, si vous vous plongez dans ce thriller, vous n’en aurez que plus chaud.
  • Parce que ce livre est captivant et hyperintéressant de par son réalisme et le degré (oh, le beau jeu de mots pas fait exprès) de précisions.
  • Parce qu’il est certain que l’auteur, Wolf Harlander, a effectué un travail d’investigations énorme pour immerger ses lecteurs avec autant de détails dans le monde de l’hydrologie européen. Journaliste de métier, il commence sa carrière d’écrivain sur les chapeaux de roues.
  • Parce que même si, dans l’histoire, c’est tout le continent européen qui est touché par une énorme vague de chaleur et une sécheresse sans précédent, l’accent est mis sur l’Allemagne. Malgré cela, le lecteur ne peut vivre qu’avec effroi ce qui se déroule au fil des pages.
  • Parce que ce sont souvent les Etats-Unis qui sont mis en avant lors d’une catastrophe de fiction, l’originalité est de se retrouver cette fois bien plus près de chez nous.
  • Parce que pour un thriller catastrophe, il est bien plus dense et fourni que ce qu’on a l’habitude de trouver dans ce genre de livres. C’est sur le front de plusieurs dangers climatiques que les personnages évoluent : la pénurie d’eau, une sécheresse hors du commun, des lanceurs d’alertes non écoutés, de l’écoterrorisme grandissant, une politique internationale qui se retrouve bousculée…
  • Parce que malgré près de 550 pages, le lecteur ne s’ennuie pas. Sous la forme d’une histoire contée par plusieurs voix, les indices égrenés s’entrecroisent finalement dans une enquête digne de très bons thrillers. Agrémentés de textes « officiels » tels qui pourraient être fournis dans la réalité, d’articles de presse, ces changements de style apportent une plus-value certaine au bouquin.
     

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. L’été arrivant en Allemagne, un soleil intense inonde les villes et une sécheresse sans précédent s’installe. Alors que les réseaux de distribution d’eau sont pris pour cibles par des écoterroristes, des lanceurs d’alerte tentent d’alerter les pouvoirs publics mais ne sont pas pris au sérieux.

Les personnages. Notamment l’hydrologue Julius Denner et l’informaticienne Elsa Forsberg.

Les lieux. L’Europe et en particulier, en Allemagne.

L’époque. Contemporaine.

L’auteur. Wolf Harlander, né à Nuremberg en 1958, a étudié le journalisme, la politique et l’économie à l’Université Ludwig Maximilian de Munich. Pour son premier thriller 42 Grad, Harlander a reçu le prix du crime de Stuttgart et le MIMI 2021, le prix du public de la librairie allemande.

Ce livre a été lu avec effroi. Une fois la dernière page tournée, vous ne pourrez que vous tourner vers votre robinet et vous offrir un bon verre d’eau. Un geste si simple, qui nous semble si acquis et qui, pourtant, risque un jour de n’être plus si facile…

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

20 Minutes de contexte

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un livre via l'un d'entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d'intérêts, nous avons adopté la méthode suivante:

1. Les contributeurs de la rubrique choisissent leurs livres, réalisent leurs fiches et leur critique en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d'avance à tous ceux qui cliqueront !