« La Main du Bouddha »: José Frêche orchestre une guerre de religions au bout des routes de la soie

HISTOIRE « La Main du Bouddha » de José Frèches est paru en novembre 2021 chez XO éditions

Christian Dorsan membre de la communauté 20 Minutes Livres.
— 
La Main du Bouddha
La Main du Bouddha — XO éditions
  • Les lectures coups de coeur, ça se partage.
  • Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre.
  • Aujourd'hui, « La Main du Bouddha » de José Frèches, paru le 10 novembre 2021 aux Éditions XO éditions.

Christian Dorsan, romancier, blogueur et contributeur du groupe de lecture 20 Minutes Livres, vous recommande La Main du Bouddha de José Frèches, paru le 10 novembre 2021 aux Éditions XO éditions.

Sa citation préférée :

Une religion, ça ne se décrétait pas. Et surtout pas les Nobles Vérités. C’était une affaire d’âme, de conscience, de volonté, de lucidité… et cela ne pouvait pas découler d’une simple mesure juridique.
 

Pourquoi ce livre ?

  • Parce qu’en fin connaisseur de la Chine, José Frèches, comme à son habitude, nous entraine sur les routes de la soie, sur les contreforts de l’Himalaya, dans les provinces reculées de ce vaste pays pour nous conter une histoire.
  • Parce que ce qui se joue dans cette fiction, c’est la place que va prendre le bouddhisme, entre les Taoïstes qui ont une vision cosmique de l’être humain et les adeptes de Confucius qui respectent la tradition et l’ordre établi.
  • Parce que José Frèches manie bien la plume quand il s’agit de parler d’amour entre Lune Rousse et Nestor, mais aussi des jeux érotiques des concubines du roitelet.
     

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. Dans un royaume d’une Chine morcelée, une histoire d’amour entre la fille d’un roitelet cruel et le fils d’un évêque chrétien va ériger le bouddhisme en religion d’état.

Les personnages. Lune Rousse fille du cruel Yoa Xing roi sanguinaire, Nestor fils de l’évêque chrétien Nicodème, Maitre K fondateur du monastère du Cheveu dans lequel il a recueilli et élevé Mâlâ aux Cent Huit Grains, le sage Gibbeux, la secte du Turban Jaune, les Taoïstes et les adeptes de Confucius.

Les lieux. Le royaume du Quin postérieur, proche du Tibet, et sa capitale Changhan le monastère du Cheveu à Koutcha.

L’époque. 500 après JC.

L’auteur. Ancien président de Midi Libre, sinologue, José Frèches a écrit une quarantaine de romans dont la plupart se situent en Chine.

Ce livre a été lu avec circonspection car on s’y perd un peu entre les noms, les surnoms, les surnoms des surnoms, les récits choraux ne s’emboîtent pas toujours aussi facilement que les puzzles. Malgré tout, la connaissance des religions orientales et de la Chine, fait de José Frèches un écrivain incontournable.

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

20 Minutes de contexte

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un livre via l'un d'entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d'intérêts, nous avons adopté la méthode suivante:

1. Les contributeurs de la rubrique choisissent leurs livres, réalisent leurs fiches et leur critique en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d'avance à tous ceux qui cliqueront !