Goncourt 2020: Hervé Le Tellier remporte le prestigieux prix littéraire avec « L’Anomalie »

LITTERATURE Le prix Goncourt a été attribué ce lundi dans un format inédit, 48 heures après la réouverture des librairies

L.Be. avec AFP
— 
Hervé Le Tellier, écrivain français, dans «La grande librairie» sur France 5 en 2011
Hervé Le Tellier, écrivain français, dans «La grande librairie» sur France 5 en 2011 — BALTEL/SIPA

Fin du suspense. Le prix le plus prestigieux de la littérature française a été attribué ce lundi à Hervé Le Tellier avec L’Anomalie, roman sur un événement difficilement explicable que l’on va s’acharner à s’expliquer.

Hervé Le Tellier, 63 ans, mathématicien de formation et ancien journaliste, et président de l’association de l’Oulipo (ouvroir de littérature potentielle), a obtenu huit voix contre deux pour L’Historiographe du royaume de Maël Renouard.

Son huitième roman

« On ne s’attend jamais à un prix comme le Goncourt. D’abord on n’écrit pas pour l’avoir, et puis on ne peut pas s’imaginer l’avoir », a déclaré le lauréat lors d’une visioconférence, aux côtés de son éditeur, Antoine Gallimard.

Les trois autres finalistes du prix Goncourt étaient Maël Renouard, édité chez Grasset, la Camerounaise Djaïli Amadou Amal avec Les Impatientes (Emmanuelle Colas) et Camille de Toledo avec Thésée, sa vie nouvelle (Verdier).

L’Anomalie, huitième roman d’Hervé Le Tellier, raconte les suites d’un événement étrange, à savoir qu’un vol Paris-New York se reproduit deux fois, avec les mêmes passagers, à quelques mois d’intervalle.

Un prix pas comme les autres

La crise sanitaire et la fermeture des restaurants, donc de Drouant, dans le quartier de l’Opéra à Paris, ont obligé le jury à se rabattre sur une visioconférence et à se passer des délibérations à table.

De son côté, le 33e prix Goncourt des lycéens sera proclamé mercredi 2 décembre, soit deux jours après son grand frère le Goncourt, à l’issue d’une réunion en visio-conférence d’un jury national de lycéens, a annoncé la Fnac dans un communiqué.