Sandrine Cohen dresse le portrait de « Rosine : Une criminelle ordinaire » accusée d'un double infanticide

DRAME Encore une histoire d'infanticide... « Rosine : Une criminelle ordinaire » de Sandrine Cohen est paru en novembre 2020 chez Editions du Caïman

Cassiopée membre de la communauté 20 Minutes Livres.
— 
Rosine Une criminelle ordinaire
Rosine Une criminelle ordinaire — Editions du Caïman
  • Les lectures coups de coeur, ça se partage.
  • Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre.
  • Aujourd'hui « Rosine Une criminelle ordinaire » de Sandrine Cohen, paru le 26 novembre 2020 aux Éditions Editions du Caïman

Cassiopée, contributrice du groupe de lecture 20 Minutes Livres, vous recommande Rosine : Une criminelle ordinaire de Sandrine Cohen, paru le 26 novembre 2020 aux Éditions Editions du Caïman. Encore une histoire d’infanticide, pour tenter de saisir l’incompréhensible, après Ida n’existe pas, sorti à la rentrée et chroniqué ce lundi…

Sa citation préférée :

« Juger, c’est comprendre »
 

Pourquoi ce livre ?

  • Parce que ce roman a été pour moi une véritable claque. Je n’aurais jamais pensé à analyser un fait divers aussi affreux avec les yeux de Clélia. On a tous une idée de la justice, qu’y a-t-il de plus terrible que la mort d’un enfant, de surcroît tué par sa génitrice ? On ne peut pas excuser. Et là, on nous propose de faire le point sur le passé, de l’explorer afin de libérer la parole…
  • Parce que l’écriture de l’auteur est puissante, profonde, elle fouille les âmes (y compris celle du lecteur qui se sent interpellé). Le récit vous hante, votre cœur balance entre l’envie de châtier celle qui a osé donner la mort et le besoin transmis par Clélia de déchiffrer le pourquoi. Cette ambivalence est très intéressante, elle est même le nœud gordien (bien qu’il n’y ait pas d’action radicale). Les phrases sont courtes, elles frappent à la tête et au cœur, elles font mal mais tout ce qu’elles transmettent apporte un éclairage nouveau, donnant du sens à tout ce qui s’est passé.
  • Parce que cette lecture m’a bouleversée, Sandrine Cohen dissèque, observe, gratte où ça fait mal. Elle présente une interprétation de la situation de départ qui est impressionnante de finesse. A l’heure où beaucoup de procès sont médiatisés, il est important de voir l’intérieur, ce qu’on ne sait pas, ce qu’on ne voit pas, ce qu’on devrait essayer de comprendre.
     

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. Rosine a tué ses deux filles en les noyant dans leur bain. Clélia, enquêtrice de personnalité auprès des tribunaux, va essayer de comprendre ce geste. Comment une mère parfaite, une femme ordinaire a-t-elle pu commettre l’irréparable ?

Les personnages. Rosine, Clélia, l’ex mari de Rosine, la famille de Rosine.

Les lieux. Une ville ordinaire et les lieux liés à Rosine.

L’époque. Contemporaine.

L’auteur. Sandrine Cohen est comédienne, doubleuse, réalisatrice, photographe, écrivain.

Ce livre a été lu avec l’envie d’aider Rosine. Quand j’ai lu ce livre, j’étais dedans, vraiment à fond. Je sentais également la souffrance de Clélia, c’est incroyable. Comme si ces deux personnes existaient vraiment, étaient vivantes. Tout était « palpable ». L’auteur a su me transmettre les émotions des personnages.

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

20 Minutes de contexte

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un livre via l'un d'entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d'intérêts, nous avons adopté la méthode suivante:

1. Les contributeurs de la rubrique choisissent leurs livres, réalisent leurs fiches et leur critique en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d'avance à tous ceux qui cliqueront !