« Terreur à Smoke Hollow » de Katherine Arden : Frayeurs enfantines à l'approche d'Halloween

PEUR ET HARCELEMENT « Terreur à Smoke Hollow » de Katherine Arden est paru en octobre 2020 chez Pocket Jeunesse

Echos de Mots membre de la communauté 20 Minutes Livres.

— 

Terreur à Smoke Hollow
Terreur à Smoke Hollow — Pocket Jeunesse
  • Les lectures coups de coeur, ça se partage.
  • Avant la Journée de lutte contre le harcèlement scolaire, le 5 novembre, notre communauté vous recommande chaque jour un livre évoquant ce sujet.
  • Aujourd'hui, « Terreur à Smoke Hollow » de Katherine Arden, paru le 22 octobre 2020 aux Éditions Pocket Jeunesse.

Avant la Journée de lutte contre le harcèlement scolaire, le 5 novembre, et même si ce n’est pas le sujet principal du livre, Anne-So Echos de Mots, blogueuse et contributrice du groupe de lecture 20 Minutes Livres, vous recommande Terreur à Smoke Hollow de Katherine Arden, paru le 22 octobre 2020 aux éditions Pocket Jeunesse.

Sa citation préférée :

« Peut-être, se disait-elle sans cesse, que quand elle reviendrait de l’un de ces autres mondes, quand elle se réveillerait de sa rêverie littéraire, elle serait de retour dans un monde où sa mère n’était pas morte. Ça n’avait pas marché. »
 

Pourquoi ce livre ?

  • Parce que c’est le roman parfait pour les enfants, à partir de 9 ans, ayant envie de se faire une petite frayeur à l’approche d’Halloween. Les jeunes lecteurs y feront la rencontre de Ollie, une jeune fille de 11 ans, intelligente et courageuse, qui se retrouvera bien malgré elle mêlée à une terrifiante histoire. Au programme : un livre mystérieux, une ferme sinistre, des fantômes qui n’ont pas dit leur dernier mot et d’inquiétants épouvantails…
  • Parce que l’autrice, Katherine Arden, s’adapte à son jeune lectorat sans pour autant l’infantiliser inutilement. Elle ne fait jamais l’erreur d’enfoncer des portes ouvertes en pensant que le jeune lecteur ne sait pas tirer ses conclusions tout seul. Au contraire, certaines choses sont suggérées au lieu d’être annoncées, et restent tout à fait claires, permettant une fluidité dans la narration et une subtilité délicieuse de la part de l’autrice.
  • Parce que le thème du deuil est traité avec douceur, intelligence et émotion. L’héroïne, qui a perdu sa mère, s’est éloignée des jeunes de son âge et déteste les regards de pitié des adultes ou les traitements de faveur qu’on lui accorde à l’école.
  • Parce que le roman aborde aussi le harcèlement scolaire et montre à quel point prendre la défense d’une personne malmenée peut faire toute la différence pour cette dernière. Encore une fois, les choses essentielles sont suggérées permettant au lecteur de tirer seul ses conclusions.
  • Parce que l’héroïne et son duo d’amis sont des personnages futés sans être des génies, courageux sans être inconscients et jeunes sans être irréfléchis. Aucun stéréotype ou cliché n’habite ce roman ; que ce soit dans la construction des personnages ou dans l’évolution de l’intrigue. L’écriture, intelligente et passionnante, est absolument délicieuse et adapté à son jeune public sans en faire trop.
  • Parce que ce roman jeunesse a tous les ingrédients pour être un beau coup de cœur ! L’intrigue au doux parfum d’Halloween réserve bien des surprises à ses lecteurs qui pourront facilement s’identifier aux héros peuplant ce roman inquiétant.
     

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. Depuis le décès de sa mère, Ollie se réfugie dans la lecture. Jusqu’au jour où elle croise une femme déterminée à se débarrasser d’un livre qu’elle prétend maudit. Le lendemain, elle découvre que la ferme que visite sa classe est celle où est enterrée la narratrice et autrice du roman si mystérieux.

Les personnages. Ollie, intelligente et passionnée de lecture, s’emmure dans sa solitude depuis le décès de sa mère. Coco, maladroite et différente, est le souffre douleur de la classe mais ne perd jamais sa gentillesse et sa bonne humeur. Brian est le garçon aimé de tous… sauf de cette Ollie qui l’intrigue tant.

Les lieux. Le roman se déroule en majorité à Smoke Hollow, et plus précisément dans l’inquiétante ferme de Misty Valley, réputée hantée…

L’époque. L’histoire se déroule en octobre ; à l’approche d’Halloween.

L’auteur. Katherine Arden est une autrice américaine. Après des études en France puis en Russie, elle s’installe à Hawaï où elle travaille dans une ferme. Aujourd’hui installée dans le Vermont, elle signe également le roman L’Ours et le Rossignol, premier tome d’une trilogie acclamée par la critique.

Ce livre a été lu avec plaisir par Anne-So Echos de Mots, blogueuse spécialisée dans la littérature jeunesse et ado. « Pour moi, la lecture peut être aussi bien un plaisir personnel dans lequel on court se réfugier qu’une excuse pour échanger et rencontrer d’autres lecteurs. Je suis une amoureuse des mots toujours intéressée par de nouvelles découvertes. »

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

20 Minutes de contexte

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un livre via l'un d'entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d'intérêts, nous avons adopté la méthode suivante:

1. Les contributeurs de la rubrique choisissent leurs livres, réalisent leurs fiches et leur critique en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d'avance à tous ceux qui cliqueront !