Camille Monceaux lance ses « Chroniques de l'Erable et du Cerisier » avec un samouraï au « Masque de Nô »

JAPON « Les Chroniques de l'Erable et du Cerisier : Le Masque de Nô » de Camille Monceaux est paru en août 2020 chez Gallimard Jeunesse

Echos de Mots membre de la communauté 20 Minutes Livres.

— 

Les Chroniques de l'Erable et du Cerisier: Le Masque de Nô
Les Chroniques de l'Erable et du Cerisier: Le Masque de Nô — Gallimard Jeunesse
  • Les lectures coups de coeur, ça se partage.
  • Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre.
  • Aujourd'hui, « Les Chroniques de l'Erable et du Cerisier : Le Masque de Nô » de Camille Monceaux, paru le 27 août 2020 aux Éditions Gallimard Jeunesse.

Anne-So Echos de Mots, blogueuse littéraire jeunesse et contributrice du groupe de lecture 20 Minutes Livres, vous recommande Les Chroniques de l'Erable et du Cerisier : Le Masque de Nô de Camille Monceaux, paru le 27 août 2020 aux Éditions Gallimard Jeunesse.

Sa citation préférée :

Il y aura toujours des moments dans la vie où tu voudras baisser les bras, où le chemin te semblera trop difficile, où tu te demanderas si ça en vaut vraiment la peine. Mais n’oublie jamais que c’est à l’aune de ces difficultés que tu te construiras.

Pourquoi ce livre ?

  • Parce que la scène littéraire Young Adult française est loin de déborder de roman sur le thème du Japon. Aussi, Camille Monceaux se démarque ici, et avec talent, en plus ! Entre samouraïs, nature sauvage japonaise, traditions passées et folklore, les amoureux du Japon ne peuvent que craquer sur l’univers ici mis en place avec soin par l’autrice. Nous y rencontrons Ichirô, un enfant abandonné qui sera éduqué et formé par un samouraï. Alors qu’ils vivent reclus au cœur des montagnes, la vie d’Ichirô va basculer à jamais.
  • Parce que, dans ce tome introductif, Camille Monceaux prend son temps pour poser les bases de sa série avant de se lancer dans l’action ; cela offre une certaine profondeur à la psychologie du personnage principal et renforce le lien entre ce dernier et le lecteur. Une fois que nous sommes bien accrochés et intéressés par le futur du héros, la machine s’emballe et nous offre un aperçu de l’intrigue rythmée et passionnante qui nous attend pour la suite (que j’attends avec grande impatience !).
  • Parce que la plume de l’autrice dégage une poésie indéniable offrant à ce premier tome une atmosphère de conte japonais envoûtant. La douceur de son écriture tranche d’une manière percutante avec les parfums de trahisons et de vengeance qui planent dans les airs dans cette épopée agréablement dépaysante.
  • Parce que les amateurs des beaux livres objets sont servis avec ce premier tome ! Ce beau bébé de plus de 400 pages est absolument magnifique. La tranche est bleue claire avec des fleurs blanches et elle contraste à merveille avec la couverture sombre de Olivier Balez qui représente à la perfection l’univers du livre. Un petit bijou qui, en plus de vous enchanter l’imagination, vous régalera les yeux !
  • Parce que Le Masque de Nô est le premier tome riche et profond d’une trilogie made in France vraiment prometteuse. Armée d’une très belle plume, l’autrice, Camille Monceaux, nous plonge dans le Japon du XVIIe siècle sans jamais nous perdre et nous présente un héros incroyable qui fascine et charme sans le moindre effort. Ajoutez à cela un livre objet à tomber et une fin délicieuse et vous obtenez un premier tome à mettre entre toutes les mains (mais des mains patientes, qui aiment les intrigues qui prennent leur temps pour se mettre en place avec brio).

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. Abandonné lorsqu’il était enfant, Ichirô a été recueilli et élevé par un mystérieux samouraï. Ensemble, ils vivent au cœur de la nature sauvage et le jeune homme apprend les préceptes de la vie des samouraïs… Jusqu’à ce qu’un évènement vienne rompre l’harmonie de cette vie simple.

Les personnages. Ce premier tome est particulièrement centré sur Ichirô et son maître/tuteur/père de substitution, ainsi que sur les diverses rencontres sur le chemin du jeune homme.

Les lieux. Le roman se déroule au Japon.

L’époque. L’histoire a lieu au XVIIe siècle, au début de l’ère Edo.

L’auteur. Camille Monceaux est une autrice française née en 1991. Après des études littéraires, elle part découvrir le Japon qui l’a toujours fascinée. De ce voyage est née l’idée de cette trilogie qui lance ainsi sa carrière d’écrivaine.

Ce livre a été lu avec plaisir par Anne-So Echos de Mots, blogueuse spécialisée dans la littérature jeunesse et ado. « Pour moi, la lecture peut être aussi bien un plaisir personnel dans lequel on court se réfugier qu’une excuse pour échanger et rencontrer d’autres lecteurs. Je suis une amoureuse des mots toujours intéressée par de nouvelles découvertes. »

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

20 Minutes de contexte

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un livre via l'un d'entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d'intérêts, nous avons adopté la méthode suivante:

1. Les contributeurs de la rubrique choisissent leurs livres, réalisent leurs fiches et leur critique en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d'avance à tous ceux qui cliqueront !