En 1981, « Les Yeux des ténèbres » de Dean Koontz donnait déjà un nom au virus de Wuhan

THRILLER Ecrit en 1981, « Les Yeux des ténèbres » de Dean Koontz a été réédité en mai chez L'Archipel

CharlyLivres membre de la communauté 20 Minutes Livres.
— 
Les yeux des ténèbres
Les yeux des ténèbres — L'Archipel
  • Les lectures coups de coeur, ça se partage.
  • Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre.
  • Aujourd'hui, « Les Yeux des ténèbres » de Dean Koontz, réédité en mai 2020 aux Éditions L'Archipel.

CharlyLivres, contributrice du groupe de lecture 20 Minutes Livres, vous recommande Les Yeux des ténèbres de Dean Koontz, paru le 28 mai 2020 aux éditions L’Archipel.

Sa citation préférée :

Quantité de gens sur la planète croient à la guerre bactériologique. Ils ne voient là-dedans rien d’immoral. S’ils pensent avoir un virus, un truc nouveau inconnu de nous, contre lequel nous ne pourrions rien, alors ils n’hésiteront pas à s’en servir.

Pourquoi ce livre ?

  • Parce que ce roman, paru initialement en 1981, a fait le buz au printemps, certains pensant que l’auteur, qui situait l’action de son roman en 2020 avait prédit l’épidémie de coronavirus que nous connaissons. Certains éléments sont effectivement troublants de similitudes par rapport à la situation dans laquelle nous vivons, pendant que d’autres nous aident à ne pas forcément y percevoir un complot prévu de longue date.
  • Parce que cela fait plaisir de retrouver le style d’écriture des thrillers des années 1980, qui a beaucoup évolué. On reconnaît facilement les romans qui datent de cette époque-là par les intrigues qui ne reposaient pas sur toutes les connaissances que l’informatique et les réseaux sociaux nous ont depuis apportées ; c’était aussi l’époque de la guerre froide où chaque pays ennemi pouvait amener à la destruction par de nouvelles armes biologiques ou technologiques.
  • Parce que l’auteur joue sur les nerfs de ses lecteurs : on ne sait pas jusqu’à la toute fin du livre si les phénomènes observés sont surnaturels, psychiques ou autres. En jouant sur nos peurs d’un gouvernement qui voudrait tous nous contrôler et qui a le pouvoir de le faire, le lecteur se posera de nombreuses questions sur ses libertés individuelles.
     

L’essentiel en 2 minutes
 

L’intrigue. Danny, le fils de Tina, est décédé dans un accident de bus il y a un an. Pourtant, Tina est persuadée que son fils n’est pas mort, des phénomènes étranges apparaissent chez elle l’amenant à se poser de plus en plus de questions.

Les personnages. Tina, metteuse en scène à Las Vegas a du mal à se remettre de la mort de son fils parti pour une excursion scout. Elle se réfugie dans son travail pour essayer de surmonter son deuil.

Les lieux. De Las Vegas à Reno, au Nevada.

L’époque. Les années 1980 quand les téléphones portables n’étaient pas encore répandus.

L’auteur. Dean Koontz est un auteur de romans de science-fiction, d’horreur qui a écrit sous plusieurs pseudonymes. Le roman qui l’a révélé au grand public est La Nuit des cafards sorti en 1980. Beaucoup de ses romans ont figuré dans la liste des best sellers publiée par le New York Times.

Ce livre a été lu en m’interrogeant sur les armes chimiques et biologiques et leur utilisation pour créer le chaos.

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

20 Minutes de contexte

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un livre via l'un d'entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d'intérêts, nous avons adopté la méthode suivante:

1. Les contributeurs de la rubrique choisissent leurs livres, réalisent leurs fiches et leur critique en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d'avance à tous ceux qui cliqueront !