« Rien n'est perdu »: Comment Pierre-Louis Basse a été sauvé par une toile de Van Gogh

POINT DE VUE « Rien n'est perdu » de Pierre-Louis Basse est paru en août 2020 au Cherche Midi

Christian Dorsan membre de la communauté 20 Minutes Livres.

— 

Rien n'est perdu
Rien n'est perdu — Cherche Midi
  • Les lectures coups de coeur, ça se partage.
  • Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre.
  • Aujourd'hui, « Rien n'est perdu » de Pierre-Louis Basse, paru le 20 août 2020 aux Éditions Cherche Midi.

Christian Dorsan, écrivain, blogueur et contributeur de la première heure du groupe de lecture 20 Minutes Livres, vous recommande Rien n’est perdu de Pierre-Louis Basse, paru le 20 août 2020 aux éditions du Cherche Midi.

Sa citation préférée :

Les familles maintiennent sous le couvercle si lourd et si puissant tant de rêves fracassés. Faut-il y repérer la clef de ces étés atlantiques, heureux, mais toujours empreints d’un léger voile de tristesse sur le visage de ma mère ?

Pourquoi ce livre ?

  • Parce que ce n’est pas une autobiographie linéaire, mais un regard désordonné et répétitif vers l’enfance où tout doit converger vers une seule date, celle de la rencontre avec le tableau Les Roulottes de Vincent Van Gogh.
  • Parce que ce livre retrace des parcours de vie, celles des parents communistes dans Nanterre où l’on côtoie les bidonvilles, du grand-père revenu des camps, mais aussi de cette voisine qui se jette du dixième étage et qui a été l’initiatrice de l’auteur, mais aussi de cette sœur, étouffant dans cette banlieue et qui décide un jour de partir.
  • Parce que ce livre est une rencontre avec un tableau, mais pas seulement, avec un moment clef de la vie : la rencontre avec les mots.

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. Le regard d’un homme sur son enfance entre la mort de son frère aîné avant sa naissance et celui de son petit-fils de quelques jours, un homme à qui un prof avait dit à sa mère qu’il ne ferait jamais rien de bon dans sa vie. Jusqu’à sa rencontre avec un tableau.

Les personnages. Le narrateur adulte et enfant, les parents communistes, les copains de collège, la figure tutélaire du grand-père revenu des camps, la Madone fatiguée, le souvenir du frère disparu.

Les lieux. Nanterre.

L’époque. Fin des années 1960, début 1970.

L’auteur. Pierre-Louis Basse est journaliste radiophonique, il a travaillé pour Europe1, tient une chronique dans L’Humanité. Il est l’auteur de plusieurs romans.

Ce livre a été lu comme un témoignage sur une époque et une famille dans l’Histoire.

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

20 Minutes de contexte

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un livre via l'un d'entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d'intérêts, nous avons adopté la méthode suivante:

1. Les contributeurs de la rubrique choisissent leurs livres, réalisent leurs fiches et leur critique en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d'avance à tous ceux qui cliqueront !