« Réponds-moi » de Mélanie Taquet: Et si cette romance peu banale était le roman idéal de l'été

ROMAN « Réponds-moi » de Mélanie Taquet est paru le 25 juin 2020 chez Eyrolles

Marceline Bodier membre de la communauté 20 Minutes Livres.

— 

Réponds-moi
Réponds-moi — Eyrolles
  • Les lectures coups de coeur, ça se partage.
  • Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre.
  • Aujourd'hui, « Réponds-moi » de Mélanie Taquet, paru le 25 juin 2020 aux Éditions Eyrolles.

Marceline Bodier, contributrice du groupe de lecture « 20 Minutes Livres », vous recommande Réponds-moi de Mélanie Taquet, paru le 25 juin 2020 aux Éditions Eyrolles.

Sa citation préférée :

J’ai beau me dire que tu n’es qu’une amie, que tout est terminé depuis longtemps, elle a raison : ce lien entre nous, même platonique, ce n’est pas sain. Sinon, je n’aurais pas eu envie de lui cacher ton existence.

Pourquoi ce livre?

  • Parce qu'on a tous besoin, à certaines périodes de notre vie, de croire que l’amour est possible, que la résilience est certaine, que les liens entre des êtres qui se sont aimés peuvent durer par-delà les décennies. Mais le jour où l'on est pris d’une frénésie de lire ce genre d’histoire, on a besoin qu’elle soit parée de toutes les qualités : bien écrite, entraînante, addictive, sincère. Et, pour sortir du lot - pitié ! -, être plus subtile qu’un banal jeu sur la fragilité féminine face à la domination masculine. Pas d'hésitation : Réponds-moi sort absolument du lot...
  • Parce que c’est une romance, une belle, dont on se doute bien que la fin sera happy, et qu'elle nous plaira (mais non, je ne la révélerai pas). Tout est vu de l’intérieur, du point de vue des protagonistes : on a donc accès non seulement à l’histoire, mais aussi à ses coulisses, et à ses ambivalences. Or, c’est à cela qu’on reconnaît un bon auteur (de romance, mais pas que) : ce n’est pas à la surface des choses qu’il donne accès, mais à l’envers du décor. « Alors je suis partie, pas parce que quelque chose clochait chez toi, comme tu sembles le penser, mais parce que c’était moi le monstre. »
  • Parce que depuis Les liaisons dangereuses, on sait bien que la forme épistolaire est un idéal pour parler d’amour : elle donne un maximum de proximité avec les personnages. Ne protestez pas tout de suite : bien sûr, Réponds-moi est aussi rafraîchissant que le livre de Choderlos de Laclos est pervers. Mais ne vous y fiez pas. Si Florence n’est ni Cécile de Volanges, ni la Merteuil, tandis que Nicolas n’est ni Valmont, ni Danceny, tant mieux ! Ils ne sont pas intemporels, mais juste des contemporains qui affrontent leurs contradictions, nous donnant la possibilité de nous y identifier.
  • Parce que lire une romance, ça a un vrai sens politique. « Le désir se heurte toujours à la réalité de toute façon, c’est pour ça qu’on a inventé la fiction. Et les romans d’amour. » : c’est ce que Nicolas Mathieu a écrit après avoir arpenté les allées du premier salon de littérature de romance à Dunkerque et avoir exprimé sa surprise dans le numéro de mars du magazine Zadig. « Si j’ai pas ma dose, ça va pas », a résumé une des nombreuses lectrices avec lesquelles il a échangé. Réponds-moi est une dose… à savourer sans aucune arrière-pensée !

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. « J’ai eu besoin de te parler, voilà tout. Je ne sais pas si cette réponse te convient, mais c’est la mienne ». Cette phrase résume le livre, et m’a furieusement évoqué « L’amour, c’est donner ce qu’on n’a pas à quelqu’un qui n’en veut pas »… de qui, déjà ? La réponse, ci-dessous, vous surprendra !

Les personnages. Si Nico parlait tout le temps de Flo, son ex, à Caro, sa femme, et que c’était comme ça qu’elle savait son importance pour lui, on serait dans une romance banale. Mais c’est tout le contraire : elle devine cette importance parce qu’il n’en parle jamais… voilà, on n’est pas dans une romance banale !

Les lieux. Le pays de nos rêves. Et de ceux des personnages, qui deviennent aussi, le temps d’une lecture, les nôtres.

L’époque. On a très envie de croire que Réponds-moi pourrait se passer à n’importe quelle époque où l’amour est possible. Mais c’est un roman résolument contemporain qu’on ne peut donc pas transposer n’importe quand. Et qui s’en plaindra ? Certainement pas les lecteurs d'aujourd'hui…

L’auteur. Mélanie Taquet est une auteure surprenante : elle écrit des romances, mais elle me donne envie de citer Choderlos de Laclos, Nicolas Mathieu… et Lacan. Simple et accessible dans la forme, mais bien plus complexe qu’il y paraît. De quoi faire de Réponds-moi un roman fédérateur pour l’été !

Ce livre a été lu avec le sentiment d'avoir trouvé de quoi m’évader de la morosité ambiante...

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

20 Minutes de contexte

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un livre via l'un d'entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d'intérêts, nous avons adopté la méthode suivante:

1. Les contributeurs de la rubrique choisissent leurs livres, réalisent leurs fiches et leur critique en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d'avance à tous ceux qui cliqueront !