« La panthère des neiges » de Sylvain Tesson, remède idéal à l'impatience des hommes

ROMAN « La panthère des neiges » de Sylvain Tesson, prix Renaudot 2019, était le livre parfait à lire en confinement... mais également en déconfinement

Amandine Roulland membre de la communauté 20 Minutes Livres.

— 

La panthère des neiges
La panthère des neiges — Gallimard
  • Les lectures coups de coeur, ça se partage.
  • Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre.
  • Aujourd'hui, « La panthère des neiges » de Sylvain Tesson, prix Renaudot 2019 paru aux Éditions Gallimard.

Amandine Roulland, contributrice du groupe de lecture « 20 Minutes Livres » et blogueuse, vous recommande La Panthère des neiges de Sylvain Tesson, paru le 3 octobre 2019 aux Éditions Gallimard.

Sa citation préférée :

« Les joyaux demeuraient rares, l’homme ayant fait main basse sur le trésor. »

Pourquoi ce livre ?

  • Parce que c'est le livre parfait du confinement et de l’après. On marche avec Sylvain Tesson au Tibet. L’observation émerveillée de la nature calme l’angoisse de l’attente. Et cette parenthèse non enchantée questionne la surpuissance de l’homme dans la nature et interroge sur Dieu, la vie et la mort.
  • Parce que ce livre est en réalité bien plus proche du Petit Prince qu’un simple documentaire animalier.
  • Parce que l’écriture de Sylvain Tesson est aussi belle que le vol d’un aigle royal. Elle est pure, précise, poétique.
  • Parce que sa sincérité dans ses déclarations d’amour à son ex-femme et à sa mère nous bouleverse.

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. Apprendre la patience en passant des heures à observer les animaux au Tibet et espérer même entrevoir l’impossible, la panthère des neiges. La chasse photographique à la bête invisible amène à la pensée philosophique.

Les personnages. Les yacks, les loups, les lynx, la panthère des neiges… L’homme s’efface dans cette vallée. La bande des quatre n’a plus qu’à se faire oublier.

Les lieux. A 4 800 mètres d’altitude au Tibet, un froid de -20 °C, seulement un thé pour se réchauffer, mais la foi en cette rencontre. L’ordre face au désordre du monde des hommes.

L’époque. Juste avant que le coronavirus fasse trembler les hommes. Ce roman, comme prophétique, nous appelle à un sursaut pour sauver la planète.

L’auteur. Sylvain Tesson choisit très jeune de faire des voyages et des expéditions dans des conditions souvent extrêmes dont il rapporte des carnets ou des films. Il écrit Dans les forêts de Sibérie en 2011. Avec La Panthère des neiges, il remporte Le Prix Renaudot en 2019.

Ce livre a été lu avec délectation au cours de cette période particulière.

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

20 Minutes de contexte

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un livre via l'un d'entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d'intérêts, nous avons adopté la méthode suivante:

1. Les contributeurs de la rubrique choisissent leurs livres, réalisent leurs fiches et leur critique en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d'avance à tous ceux qui cliqueront !