« Tuer le fils »: Benoît Séverac s'y connaît en histoires de familles

ROMAN NOIR « Tuer le fils » de Benoît Séverac est paru en février 2020 à La Manufacture de Livres

Christian Dorsan membre de la communauté 20 Minutes Livres.

— 

Tuer le fils
Tuer le fils — La Manufacture des Livres
  • Les lectures coups de coeur, ça se partage.
  • Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre.
  • Aujourd'hui, « Tuer le fils » de Benoît Séverac, paru le 1 février 2020 à La Manufacture de Livres.

Christian Dorsan, écrivain, blogueur et contributeur de la première heure du groupe de lecture « 20 Minutes Livres », vous recommande Tuer le fils de Benoît Séverac, paru le 1 février 2020 aux Éditions La Manufacture de Livres.

Sa citation préférée :

Il s’abîmait dans les mauvais traitements qu’il infligeait à son fils. Il se voyait agir comme un monstre, assistait à cette déshumanisation de Matthieu et de lui-même sans pouvoir l’empêcher. Au contraire, c’était une spirale qui allait dans le sens du pire, vers des actes de plus en plus dégradants.

Pourquoi ce livre ?

  • Parce que ce roman est sans doute une des bonnes surprises de ce premier semestre, dont le succès est mérité.
  • Parce que Tuer le fils qui est en nous est une autre solution pour tuer le père et se défaire de son passé. Le fond du problème se pose en questionnement de la résilience : peut-on l’évacuer et reportant une souffrance purement gratuite et consciente sur un tiers car elle cache un très lourd secret.
  • Parce que Tuer le fils revient à étouffer la part d’ombre de soi, une partie honteuse qui a pourtant contribué à construire l’individu. Mais impossible d’en dire plus sans "divulgacher" la tension qui mène le lecteur jusqu’au bout du roman.
  • Parce que Tuer le fils est un roman fort où se croisent des personnages qui doivent chacun tuer une partie d’eux pour poursuivre leur route. Une belle étude toute en finesse des psychologies des personnages qu’ils soient flics ou autre. Tuer le fils pour aimer le père, se faire aimer d’un père distant, autoritaire, castrateur et maltraitant.
  • Parce que Tuer le fils est un face-à-face, un duel à distance du temps entre deux fils qui veulent en finir avec leur enfance, mais l’un des deux est le père de l’autre.

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. Le père d’un ex-taulard sortit de prison la veille pour un meurtre barbare est retrouvé mort chez lui. S’il s’agit d’un meurtre, le coupable est tout trouvé. Le père et le fils avaient une relation complexe, mais est-ce si évident que cela ?

Les personnages. Matthieu Fabas, le fils qui sort de prison après avoir commis un meurtre barbare pour prouver sa virilité ; Patrick Fabas, le père maltraitant ; Cérisol le flic amateur de confiture et son équipe ; Cyril Botin, écrivain animateur d’ateliers d’écriture.

Les lieux. PJ de Versailles et banlieue de Paris.

L’époque. Actuelle

L’auteur. Benoît Séverac enseigne l’Anglais à l’École Nationale Vétérinaire de Toulouse ainsi qu’aux étudiants du Diplôme National d’Œnologie de Toulouse. Il est auteur de littératures noire et policière, adulte et jeunesse.

Ce livre a été lu avec passion : on s’attache au personnage du fils qui nous intrigue et c’est pourtant le père qui se révèle. La force de ce récit est de nous présenter des protagonistes stéréotypés qui peu à peu se dévoilent.

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

20 Minutes de contexte

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un livre via l'un d'entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d'intérêts, nous avons adopté la méthode suivante:

1. Les contributeurs de la rubrique choisissent leurs livres, réalisent leurs fiches et leur critique en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d'avance à tous ceux qui cliqueront !