« Les veuves de Malabar Hill » de Sujata Massey : L’Inde, invité d'un salon Livre Paris annulé (2/4)

INDE « Les veuves de Malabar Hill » de Sujata Massey est paru en janvier 2020 chez Charleston

Holly Goli membre de la communauté 20 Minutes Livres.

— 

Les veuves de Malabar Hill
Les veuves de Malabar Hill — Charleston
  • Les lectures coups de coeur, ça se partage.
  • Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre.
  • Aujourd'hui, « Les veuves de Malabar Hill » de Sujata Massey, paru le 14 janvier 2020 aux Éditions Charleston.
  • Ce roman indien aurait pu bénéficier l'un éclairage particulier lors de Livre Paris, où l'Inde était le pays invité, si le salon n'avait été annulé.

Holly Goli, contributrice du groupe de lecture « 20 Minutes Livres » et blogueuse, vous recommande Les veuves de Malabar Hill de Sujata Massey, paru le 14 janvier 2020 aux éditions Charleston.

Sa citation préférée :

« La présence de murs et de fenêtres en jali permettait aux femmes du foyer d’observer la vie dont elles étaient exclues. C’était un élément intentionnel de l’architecture musulmane, une façon d’inclure ceux qui se trouvaient de l’autre côté de ces écrans. Perveen était incapable de dire si la forme était celle d’une femme, d’un enfant ou d’une domestique. Tout ce qu’elle pouvait en conclure, c’était que cette personne ne voulait pas être vue. »

Pourquoi ce livre ?

  • Parce que ce livre est à la fois un roman policier mais aussi un roman qui met en avant les femmes indiennes, leurs conditions de vie et les traditions et coutumes de leur pays.
  • Parce que Perveen est une héroïne attachante. C’est à la fois une femme forte dans son métier et qui défend avec conviction ses droits et sa vision de la femme indienne mais c’est aussi une femme fragile qui a ses propres démons qu’elle a parfois du mal à oublier.
  • Parce que ce livre est aussi une ode aux femmes, qu’elles soient indépendantes ou non. L’auteur met en avant les femmes de différentes manières et ce avec beaucoup de justesse.

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. Perveen Mistry est la première femme avocate indienne de son pays. Quand un meurtre est commis dans une maison pratiquant la séparation entre les hommes et les femmes, elle est la seule à pouvoir enquêter et rendre justice.

Les personnages. On a donc Perveen et sa famille (son père mais aussi les employés) d’un côté et de l’autre, on a les suspects du crime et les potentiels témoins à savoir les veuves de la maison.

Les lieux. L’histoire se passe en Inde et en particulier à Malabar Hill, là où le crime a été commis.

L’époque. L’intrigue se déroule au début du XXe siècle.

L’auteur. Sujata Massey est née en Angleterre de parents d’origine indienne et allemande. Elle a été élevée principalement à St. Paul, dans le Minnesota, et vit à Baltimore, dans le Maryland. Avant de devenir romancière à plein temps, elle était journaliste de reportage au Baltimore Evening Sun.

Ce livre a été lu avec. Beaucoup de surprises et d’intérêt. Je m’attendais à un roman policier mais je ne pensais en apprendre autant sur la culture indienne et les conditions de vie des femmes. C’est vraiment intéressant de découvrir la vie des femmes indiennes et cela donne envie d’en découvrir davantage.

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

20 Minutes de contexte

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un livre via l'un d'entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d'intérêts, nous avons adopté la méthode suivante:

1. Les contributeurs de la rubrique choisissent leurs livres, réalisent leurs fiches et leur critique en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d'avance à tous ceux qui cliqueront !