« La cave aux poupées » de Magali Collet : Terreur au sous-sol

THRILLER « La cave aux poupées » de Magali Collet est paru en mars 2020 chez Taurnada

happymanda membre de la communauté 20 Minutes Livres.

— 

La cave aux poupées
La cave aux poupées — Taurnada
  • Les lectures coups de coeur, ça se partage.
  • Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre.
  • Aujourd'hui, « La cave aux poupées » de Magali Collet, paru le 19 mars 2020 aux Éditions Taurnada.

Happymanda, contributrice du groupe de lecture « 20 Minutes Livres » et blogueuse, vous recommande La cave aux poupées de Magali Collet, paru le 19 mars 2020 aux Éditions Taurnada.

Sa citation préférée :

« Le Père, il avait peut-être eu tort pour les autres filles mais pas pour elle : elle, elle était différente. Vraiment. »

Pourquoi ce livre ?

  • Parce que c’est un roman impressionnant qui laisse une empreinte indélébile dans votre cerveau tant il est phénoménal et puissant. Un récit qui vous accroche dès la première ligne, vous prend aux tripes, vous les secoue dans tous les sens et vous laisse KO. Nous évoluons dans un huis clos de haut niveau. Magali Collet est cash ne détaille pas, les mots sont simples mais percutants ils font mal comme les coups. Nous sommes parachutés dans une atmosphère malsaine qui fait corps rapidement avec notre esprit. Elle nous possède.
  • Parce que l’auteur nous oblige à aller au plus profond de nous, faire émerger notre capacité parfois insoupçonnée à la résilience. C’est dans ce mode-là que nous nous accrochons à notre lecture ce jusqu’à la fin et même bien après. J’ai vraiment aimé cette lecture même si au début elle m’a fait peur. J’appréhendais les scènes de tortures, mais c’est dans son atteinte psychologique qu’elle est la plus redoutable.
     

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. Une jeune fille, une maison isolée, un père, violent qui dicte ses propres lois et une cave où une fille encore plus jeune est séquestrée. Elle aide consciencieusement son père à soigner ses poupées pour assouvir ses besoins. Est-ce que dans cet espace confiné l’espoir peut encore se frayer un chemin ?

Les personnages. Un père et une fille, une jeune fille séquestrée. Apparition d’un couple de randonneur. Ce roman est un huis clos dont les noms des personnages ne sont que très peu mis en avant.

Les lieux. Une maison isolée dans un bois, au milieu de nulle part.

L’époque. De nos jours,

L’auteur. Née en 1972 à Colombes, Magali Collet est une passionnée des mots. Sa sensibilité à la cause des femmes, celles qui souffrent de ne pouvoir échapper à leur condition, apparaît en filigrane dans tous ses textes. La cave aux poupées est son premier roman.

Ce livre a été lu avec des émotions grandissantes, ou j’ai cherché des onces d’espoir pour m’y accrocher et espérer faire survivre une héroïne hors du commun.

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

20 Minutes de contexte

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un livre via l'un d'entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d'intérêts, nous avons adopté la méthode suivante:

1. Les contributeurs de la rubrique choisissent leurs livres, réalisent leurs fiches et leur critique en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d'avance à tous ceux qui cliqueront !