« L'art du meurtre » élevé par Chrystel Duchamp au rang des Beaux-Arts

THRILLER « L'art du meurtre » de Chrystel Duchamp est paru en janvier 2020 chez L'Archipel

Kriss55 membre de la communauté 20 Minutes Livres.

— 

l'art du meurtre
l'art du meurtre — L'archipel
  • Les lectures coups de coeur, ça se partage.
  • Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre.
  • Aujourd'hui, « L'Art du meurtre » de Chrystel Duchamp, paru le 16 janvier 2020 aux éditions L'Archipel.

Kriss55, contributeur du groupe de lecture 20 Minutes Livres, vous recommande L'Art du meurtre de Chrystel Duchamp, paru le 16 janvier 2020 aux éditions L’Archipel.

Sa citation préférée :

« L’art nous est vital depuis la nuit des temps. Laisser une trace est un besoin ancré au plus profond de nous. Une quête d’éternité. »

Pourquoi ce livre ?

  • Parce que c’est d’abord un thriller qui en distille tous les ingrédients : des chapitres courts, efficaces avec du suspense en fin de chapitres, des meurtres glauques imprégnés du milieu sado masochiste, des fausses pistes, une tension qui va crescendo et un rebondissement final. Le tout est mené par un tandem d’enquêtrices attachantes par leur fragilité.
  • Parce que l’auteur nous emmène dans une promenade débridée dans le monde de l’art à la rencontre d’artistes contemporains. C’est évidemment cet aspect qui donne une valeur ajoutée à ce roman avec l’art du meurtre et le meurtre en art.
  • Parce que Chrystel Duchamp réussit à lier la folie des crimes à la folie des performances de l’art moderne, en un thriller captivant, court et dense.

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. Le corps de Franck Tardy est retrouvé dans son luxueux appartement du XVIe arrondissement. L’avocat a été torturé, mutilé, puis assis à une table dressée pour un banquet. Une véritable œuvre d’art ! L’homme, amateur d’art, fréquentait les milieux sado-masochistes.

Les personnages. Audrey la narratrice, lieutenant de police, au comportement border line, Patricia sa cheffe, dont le fils se débat avec ses démons, Joël marchand de tableaux.

Les lieux. Paris, avec une prédilection pour le quartier chic du XVIe arrondissement.

L’époque. Récemment, en juillet, une année de canicule.

L’auteur. Après A l’ombre des sureaux, édité par la maison le Miroir qu’elle a créée avec son conjoint, L’Art du meurtre est le second roman de Chrystel Duchamp. Elle avait illustré plusieurs ouvrages : La Boîte aux objets perdus (2013), 47°9’S – 126°43’W (2014), La Vallée dérangeante (2015).

Ce livre a été lu avec l’étonnement de ce que l’on peut faire au nom de l’art.

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

20 Minutes de contexte

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un livre via l'un d'entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d'intérêts, nous avons adopté la méthode suivante:

1. Les contributeurs de la rubrique choisissent leurs livres, réalisent leurs fiches et leur critique en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d'avance à tous ceux qui cliqueront !