Comment Lucile Caron-Boyer a taillé « Mon petit cœur de pierre » pour survivre à l’adolescence

ROMAN « Mon petit coeur de pierre » de Lucile Caron-Boyer est paru en septembre 2018 chez Hachette Romans

Marceline Bodier membre de la communauté 20 Minutes Livres.

— 

Mon petit coeur de pierre
Mon petit coeur de pierre — Hachette Romans
  • Les lectures coups de cœur, ça se partage.
  • Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre.
  • Aujourd’hui, « Mon petit cœur de pierre » de Lucile Caron-Boyer, paru le 5 septembre 2018 aux Éditions Hachette Romans.

Marceline Bodier, auteure et contributrice du groupe de lecture « 20 Minutes Livres », vous recommande Mon petit coeur de pierre de Lucile Caron-Boyer, paru le 5 septembre 2018 aux éditions Hachette Romans.

Sa citation préférée :

« J’aurais bien mieux réussi à donner le change si je n’avais pas rougi comme une tomate ultra-mûre en repensant aux dents blanches d’Alex. Comment des dents pouvaient-elles me faire autant d’effet ? »

Pourquoi ce livre ?

  • Parce que je croyais lire un livre pour ados, mais l’air de rien, l’histoire démonte les mécanismes des dépressions qui surgissent à l’âge adulte : tout est là, décrit à l’adolescence, l’âge où tout se joue, où tous les tournants sont possibles. Or, nous avons plutôt l’habitude que tout cela soit relaté dix, vingt ou trente ans plus tard, quand tout s’est installé et qu’un travail souterrain nous a rongés jusqu’à surgir sous forme de plaie si difficile à soigner… C’est donc passionnant – et terriblement instructif – de les voir à l’œuvre en direct.
  • Parce qu’on a évidemment très envie de comprendre ce qui fait que pour Marion, on a le sentiment que la vie adulte tournera bien. Marion entre en 3e, n’a jamais connu son père mort avant sa naissance, a grandi avec un meilleur ami roux qu’elle cherche à protéger autant qu’il la protège, et a cadenassé ses sentiments de peur qu’ils la submergent. Cette histoire ressemble à beaucoup d’autres, et elle est de celles qui peuvent mener à une vie adulte faite de dépression : à moins que…
  • Parce que ces mécanismes ressemblent, mutatis mutandis, à ceux qu’a magistralement décortiqués Irvin Yalom dans Et Nieztsche a pleuré : Breuer ne peut aider Nietzsche qu’à partir du moment où il retourne la situation en demandant à Nietzsche de l’aider. Dans Mon petit cœur de pierre, tout ne s’enchaîne pas comme par magie, mais avance sous l’effet de réactions en chaîne qui se produisent et ont des effets vertueux dès lors que Marion sait saisir quand quelqu’un a besoin d’elle. Et cela, ne serait-ce pas toujours vrai, à n’importe quel âge ?
  • Parce que la plume de Lucile Boyer-Caron est simple et bourrée de formules trouvailles, qui touchent toujours très juste : « Je n’avais pas vu venir l’ennemi. Il a surgi de l’intérieur ». « Ce que je ressentais, ce qui devait transparaître, c’était l’écœurement, la sensation d’être ballottée dans le secret des autres, d’être le personnage central d’un jeu dont j’étais la seule à ne pas connaître les règles et le but ». « Ce n’était pas romantique. C’était terrifiant ». Il y a son humour. Au final, une superbe réussite et un livre à mettre entre toutes les mains !
  • Parce que Lucile Caron-Boyer n’est pas l’auteure d’un seul livre. Dans Traverser les orages, actuellement en autoédition chez Librinova, on retrouve l’univers des ados. Mais cette fois, l’héroïne n’est plus une adolescente bâtie sur du sable dans un monde rassurant, mais une adolescente bâtie solidement qui affronte un monde qui vacille : l’auteure a su à la fois conserver son univers et renouveler ses thèmes. De quoi attendre avec impatience un troisième livre !
     

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. Marion est une adolescente bâtie sur du sable, qui doit se construire des piliers pour ne pas s’effondrer. Lucile Caron-Boyer nous tend un miroir pour y regarder notre histoire, ou peut-être, celle de quelqu’un que nous connaissons et que nous aimerions soutenir. Et si ce livre nous y aidait ?

Les personnages. Les personnages de Lucile Caron-Boyer sont des ados. Mais elle ne cherche pas à les imiter : elle retrouve l’ado en elle et c’est cette ado qui écrit. Dès lors, tous les ados peuvent s’identifier à Marion, Tom et les autres, qu’ils soient à cet âge aujourd’hui… ou qu’ils l’aient été un jour.

Les lieux. La cour de récré, le cours de SVT, la chambre de Marion et celle de Tom, la cuisine… et si vous connaissez d’autres lieux qui comptent encore plus dans une vie, faites-moi signe !

L’époque. C’est un roman publié en 2018 : alors disons qu’il se passe dans les années 2010. Mais ça n’a pas vraiment d’importance, et surtout, ça n’empêche pas les réflexions sur le temps qui « file de plus en plus vite » et les anniversaires, ces grands « comptes à rebours vers la mort »…

L’auteur. Comme Marie-Aude Murail, qu’elle admire, Lucile Caron-Boyer cherche à « traiter de sujets difficiles en gardant toujours une part de légèreté », ainsi qu’elle le confie dans une interview au site Déjàlu.fr qui organise un concours pour faire gagner ses livres. Elle a eu plusieurs vies avant de publier ses livres : lecteurs de 9 à 99 ans, découvrez-la !

Ce livre a été lu avec un mélange très agréable de légèreté et de gravité, par Marceline Bodier qui organise une mise en avant de cette auteure le 18 janvier lors de la nuit de la lecture du site Déjàlu.fr sur le thème des livres qui ont bercé votre enfance.

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

20 Minutes de contexte

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un livre via l'un d'entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d'intérêts, nous avons adopté la méthode suivante:

1. Les contributeurs de la rubrique choisissent leurs livres, réalisent leurs fiches et leur critique en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d'avance à tous ceux qui cliqueront !