Inabouti et réécrit, « Les quatre coins du cœur » est-il vraiment un livre de Françoise Sagan ?

LITTERATURE Un roman inédit et resté inachevé de Françoise Sagan, « Les quatre coins du cœur » est sorti en septembre, près de quinze ans après la mort de la romancière

L.Be.

— 

«Les quatre coins du coeur» sort en librairie quinze ans après la mort de Françoise Sagan.
«Les quatre coins du coeur» sort en librairie quinze ans après la mort de Françoise Sagan. — MYCHELE DANIAU / AFP

C’était le coup éditorial de cette rentrée littéraire. Les quatre coins du cœur, un roman inédit et resté inachevé de Françoise Sagan, est paru en septembre, près de quinze ans après la mort de l’auteure de Bonjour tristesse. Denis Westhoff, le fils de la romancière, qui a signé la préface de l’ouvrage, a indiqué avoir apporté « les corrections qui [lui] semblaient nécessaires en prenant soin de ne pas toucher au style, ni au ton du roman ». Vraiment ?

Selon une enquête du JDD parue ce dimanche, le texte serait passé sous le stylo d’un « rewriter inconnu » qui l’aurait complètement réécrit. « Le document original a perdu son authenticité, à coups de minuscules interventions de "nettoyage" », écrit Marie-Dominique Lelièvre, journaliste et biographe de la romancière. Les Quatre coins du cœur s’intitulait à l’origine Le Cœur battu. « Une chose est sûre, le livre Plon n’est pas un livre de Françoise Sagan, ni de personne, d’ailleurs », peut-on lire dans Le JDD, qui retrace la vraie histoire de ce texte.

La qualité du texte critiquée

Les droits pour le cinéma et la télévision du Cœur battu ont été vendus à Ingrid Mechoulam, la dernière compagne de la romancière. Le scénario est confié à Stéphane Foenkinos, le frère du célèbre romancier. Un premier projet prévoit de monter le film avec Daniel Auteuil et Fanny Ardant sauf que les investisseurs ne sont pas emballés. Ils jugent « le scénario périmé ». Abandonné pour le grand écran, le projet renaît brièvement pour la télévision. Le texte, dont la qualité est largement critiquée pour sa médiocrité, est finalement édité chez Plon. Françoise Sagant devait encore un livre à son dernier éditeur.