Le Prix des étoiles de Librinova, concours littéraire révélateur de talents, de retour

Ecriture 20 Minutes est partenaire du Prix des étoiles organisé par Librinova…

Nassima Ouaïl

— 

Ce prix est un coup de pouce pour les auteurs en devenir.
Ce prix est un coup de pouce pour les auteurs en devenir. — Michaklootwijk / Getty Images
  • On peut participer à la troisième édition du Prix des étoiles jusqu'au 30 novembre 2018.
  • Le prix permet aux nouveaux auteurs de se faire connaître dans le monde de l'édition.
  • Le premier prix est un contrat d'agent de deux ans.

Pour un auteur débutant, trouver un éditeur rélève souvent du parcours du combattant ! Nous l’écrivions en 2017, environ 1,4 million de textes dorment dans les tiroirs français. Ouvrez les vôtres et si vous en trouvez un, lisez attentivement ce qui suit. En effet, la maison d’autoédition Librinova organise le Prix des étoiles, pour la troisième fois, en partenariat avec 20 Minutes. Un concours littéraire qui offre à son lauréat un contrat d’agent de deux ans, c’est-à-dire un pas de plus en direction du monde de l’édition et des étagères de librairie.

Ce fut le cas de Denis Faïck, lauréat de l’édition 2016 du Prix des étoiles, qui a trouvé rapidement un éditeur. Son livre La belle histoire d’une jeune femme qui avait le canon d’un fusil dans la bouche est paru en version papier aux éditions Fleuve. Et si la lauréate 2017, Marceline Bodier, attend encore une maison d’édition, elle reste confiante. La Fille au mitote, son roman psychologique à suspense, où on suit un groupe d’amis marqués par un assassinat, est actuellement en lecture chez plusieurs éditeurs.

Un prix comme reconnaissance

Ce premier prix a été une bonne surprise pour Marceline Bodier, qui avait essuyé un grand nombre de refus d’éditeurs avant de triompher au concours. « Ce n’était pas ce que j’imaginais en auto-éditant mon livre, se souvient cette statisticienne à l’Insee qui sortait là sa première œuvre. J’ai découvert qu’il était simple de faire exister son livre en version numérique. Ce prix, je le prends comme une reconnaissance. »

Pour certains, comme Agnès Martin-Lugand, marraine du Prix des étoiles, l’autoédition a été une première étape vers le succès. Après Les gens heureux lisent et boivent du café auto-édité en 2013, elle a publié plusieurs livres chez les éditions Michel Lafon et truste les premières places des ventes.

C’est peut-être le sort qui attend l’un des 400 livres numériques déjà publiés sur la plateforme librinova.com et candidats au prix. Tous les genres sont acceptés. Romans de littérature générale, sentimentaux, polars, fantaisies, mais aussi des recueils de nouvelles ou des témoignages sont déposés. « Notre programme d’agent est habituellement accessible à partir de 1 000 exemplaires vendus, précise Charlotte Allibert, cofondatrice du Prix des étoiles avec Laure Prételat. On s’est rendu compte que certains livres étaient très bons, mais n’allaient pas arriver à sortir en version papier. Avec ce concours, on a voulu donner un coup de pouce… ou plutôt trois. »

En effet, pour le deuxième et le troisième prix, une campagne de communication est offerte sur le site NetGalley. D’après les fondatrices, ce prix permet de mettre en valeur des talents qui ne l’auraient pas naturellement été. « A travers ce concours, on veut lutter contre les préjugés du livre auto-édité. A l’intérieur, il y a des pépites ! » sourit Charlotte Allibert. Pour déposer leur œuvre, les écrivains ont jusqu’au 30 novembre 2018. Les trois lauréats seront conviés ensuite à une cérémonie, en février 2019.