«La rivière de l'oubli», Cai Jun: un roman complexe et fascinant par l'un des maîtres du suspense en Chine

Thriller «La rivière de l'oubli» par Cai Jun est sorti chez XO Editions le 13 septembre 2018.

Ecrit par la communauté

— 

«La rivière de l'oubli» par Cai Jun chez XO Editions (21,90€, 484 p.).
«La rivière de l'oubli» par Cai Jun chez XO Editions (21,90€, 484 p.). — XO Editions/20 Minutes

Les lectures coups de cœur, ça se partage. Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre. Aujourd'hui, «La rivière de l'oubli» par Cai Jun chez XO Editions (21,90€, 484 p.).

Laure, contributrice du groupe de lecture 20 Minutes et blogueuse, vous donne son avis sur « La rivière de l’oubli » par Cai Jun chez XO Editions (21,90€, 484 p.).

Ma citation préférée :

« L’horreur qu’il avait crue enfouie depuis dix-huit ans allait apparaître au grand jour. »

Pourquoi ce livre ?

Parce que c’est un roman alliant un choc visuel et un impact de l’âme. Vous n’en sortirez pas indemne.

Ébranlez vos convictions sur toutes les intrigues déjà lues et plongez dans la rivière de l’oubli. Un cheminement effrayant vers la découverte du coupable ! - dont je n’ai à aucun moment deviné l’identité - sur une narration d’une grande force manipulatrice.

Parce que Cain Jun à travers un roman à suspense, va nous dévoiler cette Chine dirigée par les rites et les coutumes. Des principes immuables qui règlent la conduite des hommes entre eux. Cain Jun va faire même mieux que cela : il va s’en servir pour construire son roman et révolutionner à sa façon les mentalités, pointant du doigt des sujets sociaux brûlants de la Chine d’aujourd’hui. Cain Jun, c’est une pensée créative double.

Parce que c’est un roman riche et fascinant. Il y a plusieurs histoires dans une seule, le rendant parfois, hélas, difficile à lire, d’autant que l’écriture est un peu chaotique à mon goût avec des passages longs, dont on ne comprend le sens caché qu’à la fin seulement. Ce n’est pas non plus facile pour moi occidentale ! Il reste addictif et l’atmosphère à la fois lourde et pleine de perspectives nous enveloppe rapidement.

Parce que c’est un roman audacieux aux dimensions particulières, beaucoup de logique et il surprend par son suspense et son atmosphère. Il nous éclaire sur « l’empire du milieu » pointant l’urgence du changement et de l’évolution des mentalités chinoises sociales trop contradictoires. En lisant La rivière de l’oubli, vous n’aurez de cesse de vouloir connaître la vérité, et en allant au delà de l’intrigue maîtresse vous apprécierez encore plus l’impact de ce roman dans son pays.

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. Shen Ming, professeur de chinois accusé du meurtre d’une jeune lycéenne, voit sa vie professionnelle, sentimentale et sociale basculer dans la honte et la tragédie. Il tue celui qu’il pense responsable de son malheur et court se réfugier dans la zone de la Démone où il sera tué à son tour.

Les personnages. Sheng Ming le professeur assassiné, Si Wang l’enfant dont les dons sont extraordinaires par la mémoire de ses vies passées.

Les lieux. Chine

L’époque. En aujourd’hui et hier

L’auteur. Auteur d’une bonne trentaine de romans policiers, Cai Jun né en 1978 en Chine. Il est l’un des maîtres du suspense en Chine aujourd’hui, où le roman policier s’affirme de plus en plus comme un genre à la mode, en plein essor. Il a commencé à publier à l’âge de 22 ans.

>> Pour acheter ce livre sur Amazon, cliquez ici.

Ce 2min' a été préparé avec audace par Laure : « Aventure livresque quotidienne : un livre un jour, des livres toujours. Lire est une évasion dont je ne peux me passer et parler des livres une seconde nature pour moi. J’ai ouvert un blog - Happy Manda Passions - ne pouvant plus garder tous mes avis dans ma tête sans les partager ! »

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici