Coupe du monde 2018: A chaque enfant son livre de foot pour entrer dans la légende

KIDS A l’heure du Mondial 2018, passage en revue des nouveaux livres jeunesse sur le football, histoire de prolonger le plaisir des petits (et grands) supporters…

Caroline Delabroy

— 

Max Fou de Foot, une série pour les jeunes fans de football.
Max Fou de Foot, une série pour les jeunes fans de football. — Vincent Caut/Bayard Jeunesse
  • De nombreux livres jeunesse paraissent à l’occasion du Mondial 2018, qui se jouera du 14 juin au 15 juillet en Russie.
  • Le destin d’Antoine Griezmann a inspiré une série de romans junior, de même que l'école de Clairefontaine...
  • Documentaires, albums ou romans, voici notre sélection de titres pour prolonger le plaisir des jeunes supporters.

Bon, il y a l’indétrônable album Panini de la Coupe du monde de football. Mais l’édition jeunesse regorge de titres dédiés au ballon rond, qui ne manqueront pas de faire patienter les jeunes supporters entre deux matchs. Voici une sélection tout à fait subjective, mais bien utile…

… pour les belles histoires avant de dormir

« Les fabuleuses histoires de la Coupe du Monde »

A chaque fois, c’est pareil. Il y a papy qui raconte, encore ému, le KO de Battiston lors du France Allemagne de 1982, et maman, l’acquisition de la première télé couleur familiale pour le Mondial en Espagne, cette même année. Sans compter bien sûr la scène traumatique : le coup de tête de Zidane en 2006. Et si vous changiez de disque ? Classé par années (de la première Coupe en Uruguay en 1930 à la dernière édition au Brésil en 2014), cet album signé du journaliste sportif Darren Tulett raconte sur un ton enlevé les histoires marquantes de chaque Mondial. Avec à chaque fois, un focus sur l’épopée des Bleus. Où l’on apprend que Léonidas n’est pas – seulement – un chocolatier (mais aussi la vedette de la Coupe du Monde 1938), ou encore que les Anglais auraient dû s’abstenir en 1950, lorsqu’ils daignent enfin participer au Mondial. Bref, une mine d’infos pour renouveler son stock de (belles, et moins belles) histoires du soir.

Darren Tulett, De La Martinière Jeunesse, 15 euros. A partir de 9 ans.

… pour encourager l’esprit d’initiative

«Tatane, 50 idées joyeuses pour changer le foot»

Et si le foot apprenait l’esprit d’équipe ET la soif d’innovation ? Un léger pas de côté, c’est ce que propose ce jubilatoire livre blanc en forme de plaidoyer joyeux que l’on doit au collectif Tatane, lancé en 2011 par Vikash Dhorasso. Des personnalités aussi variées que Benjamin Biolay, Orelsan, Raymond Domenech, Mélissa Mayeux, Pape Diouf, Laurence Fischer ou… la Fédération française de la lose (oui, ça existe) y vont de leur idée pour remettre le plaisir au centre du jeu. Et cela donne des appels à retirer tous les sièges de la tribune présidentielle pour l’exemple (en mode supporter debout), faire des entraînements de match en marchant (pour repérer les joueurs ayant la meilleure vision du jeu), favoriser la parité dans les duos de commentateurs de match…. Sans compter, à la fin, les idées auxquelles on a échappé (comme « Poser les bonnes questions aux footballeurs » par Julien Lepers, ou « Autoriser les animaux dans les stades » par Michel Drucker). C’est drôle et en même temps réflexif. Un vrai plaisir de lecture, à mettre entre toutes les mains.

Collectif, illustré par Néjib, Gallimard Jeunesse, 14 euros. A partir de 13 ans.

… pour déconstruire (un peu) les genres

« Le roi FootFoot »

Dans la série Les Rois Les Reines d’Alex Sanders, je demande… le roi FootFoot. Pour l’occasion réédité à petit prix, ce livre emmène les tout-petits dans l’univers du conte. Un univers cocasse, joyeux et coloré, avec des jeux de mots qui ne laissent pas insensibles les parents lecteurs. Ainsi la Reine PanPanCuCu, qui répond aussi au doux nom de Monique, baptise son équipe le Bayern-de-Monique. Car elle décide d’organiser un match des reines contre les rois, énervée que la folie du football se soit emparée de tous depuis l’arrivée du Roi FootFoot au royaume. D’autant que les dames se pâment devant le champion et dieu du Château Grand-Stade. Le foot, c’est un sport de garçon mais aussi de filles, dit en filigrane le livre. Enfin, presque. On vous laisse apprécier la chute.

Alex Sanders, Gallimard Giboulées, 3 euros. A partir de 3 ans.

…pour les fans d’Antoine Griezmann

« Goal ! »

En attendant, peut-être, une série sur Kylian Mbappé, les jeunes footeux et footeuses se régaleront à coup sûr de la série Goal !, dont le quatrième tome vient de paraître. L’histoire ? Tony Grizi, 14 ans, est repéré par le club de Saint-Sébastien, la Real Sociedad, lors d’un match contre les jeunes du PSG. Il est alors à Montpellier, au centre de formation du MHCS, où on ne peut pas dire qu’il coule des jours très heureux. Vous l’aurez compris, Tony Grizi est le double romanesque d’ Antoine Griezmann, dont la vie inspire cette série de romans juniors. La plume est plutôt alerte, le récit bien mené, et les indices de la gloire future distillés avec soin. Comme cette tirade du coach : « On reconnaît les grands champions : ceux qui savent encaisser les coups, comme des boxeurs, en attendant les jours meilleurs. Ceux qui s’accrochent sont récompensés : ceux qui croient en leur bonne étoile. Tu penses que tu es de ceux-là, Tony ? »

Antoine Griezmann, Michel Lafon, 10,95 euros. A partir de 9 ans.

 

 

… pour les premiers lecteurs

« Max Fou de Foot »

Votre petit vous imite le nez dans L’Équipe à refaire le match, mais peine encore à décrypter les subtilités du commentaire sportif ? Tendez-lui Max Fou de Foot, une nouvelle série de premier roman à lire tout seul publiée chez Bayard. Parfait pour terminer l’année de CP. Deux premiers tomes paraissent à l’occasion de la Coupe du monde, « Le Club de l’Etoile » et « Tous ensemble ! ». Certes, dans la famille de Max, c’est la maman qui est fan de l’équipe de France et suit tous les matchs à la télévision, et le papa qui préférerait que Max fasse de la musique, du dessin ou du théâtre, parce que c’est « quand même plus intéressant que de courir après un ballon, non ? ». Reste que pas une fillette n’entoure Max et ses copains, qui passent leurs récrés à jouer au foot entre eux. Max qui finira par obtenir son sésame : s’inscrire au club de foot, où il va vite apprendre que pour gagner, il faut jouer ENSEMBLE.

Gwenaëlle Boulet et Vincent Caut, Bayard Jeunesse, 5,90 euros. A partir de 6 ans.

… pour les jours d’après

« Clairefontaine, L’école des Bleus »

Évidemment, des vocations vont naître avec le Mondial. Le temps d’un été ou plus durablement qu’importe, l’édition jeunesse a aussi pensé aux jours d’après. Et quoi de mieux que de suivre le quotidien de jeunes pensionnaires de Clairefontaine, LE temple du foot français ? Publiée en partenariat avec la Fédération française de football, cette plongée dans l’école des Bleus fourmille de détails pratiques (arrivée, répartition des chambres, semaine type des élèves de première année, etc.) et messages essentiels (« l’objectif du centre, c’est de permettre à chaque élève d’exprimer son potentiel et de se construire dans trois domaines : humain, intellectuel et sportif »), qui ne devraient pas manquer de séduire les jeunes lecteurs. Le premier tome est consacré comme il se doit à la rentrée. L’heure est à la découverte des lieux et du groupe, à travers le regard de Désiré et Mathis, voisins de chambre, impressionnés que Blaise Matuidi et Kylian Mbappé aient foulé cette même pelouse. Bien mené, il donne envie de lire la suite.

Fabrice Colin, Éditions Nathan, 10,95 euros. A partir de 8 ans.