«L'héritage des espions»: Quand John Le Carré réchauffait les vieux dossiers de la Guerre froide

Espionnage « L’héritage des espions » de John Le Carré est sorti en 2018 au Seuil

Ecrit par la communauté

— 

«L'héritage des espions» par John Le Carré au Seuil (320 p., 22€).
«L'héritage des espions» par John Le Carré au Seuil (320 p., 22€). — Seuil/20 Minutes

Les lectures coups de cœur, ça se partage. Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre. Aujourd'hui, «L'héritage des espions» par John Le Carré au Seuil (320 p., 22€).

Charlene, contributrice du groupe de lecture 20 Minutes Livres, vous donne son avis sur  L'héritage des espions, l'avant-dernier livre de John Le Carré paru en 2018 au Seuil.
 

Sa citation préférée :

« Mon père, semble-t-il, n’était pas fait pour la vie matrimoniale et, même dans les premières années, réussit à être plus souvent absent que présent. »
 

Pourquoi ce livre ?

Parce qu’on a tous rêvé un jour de devenir espion avec des noms de code, des missions à haut risque et des exfiltrations spectaculaires !

Parce qu’on se retrouve au cœur de la guerre froide : entre services secrets anglais et Stasi, entre capitalisme et communisme.

Parce que l’espionnage a fortement évolué entre les années de guerre froide et de nos jours : ce qui semblait légitime à une époque nous révolte désormais. A quel point sommes-nous prêts à sacrifier notre morale pour le bien de notre pays ?

Parce qu’on retrouve dans cet opus l’espion George Smiley qu’on retrouve dans beaucoup de romans de Le Carré à travers les yeux d’un de ses disciples.
 

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. En 1961, un espion britannique et son amie sont tués au pied du mur de Berlin. 2017: Peter Guillam est attendu au siège du renseignement britannique après qu’une enquête pour meurtre a été lancée par le fils de l’espion décédé presque 60 ans plus tôt.

Les personnages. Peter Guillam : espion franco-britannique qui se retrouve de nouveaux plongé dans l’opération Windfall qu’il cherchait pourtant à oublier et qui ne peut pas compter sur l’appui de son mentor George Smiley. Des espions, des informateurs, des tueurs, complètent la panoplie des personnages de ce roman

Les lieux. Petit tour d’Europe entre la Bretagne, Londres, l’Allemagne de l’est et de l’ouest, l’Autriche.

L’époque. De nos jours avec des flashbacks en 1960-1961 au cœur de la guerre froide.

L’auteur. John Le Carré : né en 1931 et décédé en 2020, il a travaillé pour le MI5 et le MI6 dans les années 1950 - 1960 avant de s’attaquer aux romans d’espionnage. Son troisième roman L’espion qui venait du froid a rencontré un immense succès international. Il est aussi l'auteur de la Trilogie de Karla centrée sur l'agent des renseignements George Smiley.

>> Pour acheter ce livre sur Amazon, cliquez ici.

Ce livre a été lu en se demandant si des micros ne sont pas installés chez elle par Charlene : « Ingénieure, passionnée de cinéma, séries et livres en tout genre. »

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici