«Ni tout à fait une autre» de Caroline Vié: un rockeur s'éteint, un être s'éveille

LITTéRATURE « Ni tout à fait une autre » par Caroline Vié est sorti aux Escales le 1er mars 2018.

Ecrit par la communauté

— 

«Ni tout à fait une autre» par Caroline Vié aux Escales (208 p., 17,90 €).
«Ni tout à fait une autre» par Caroline Vié aux Escales (208 p., 17,90 €). — Les Escales/20 Minutes

Les lectures coups de cœur, ça se partage. Nous vous recommandons chaque jour un nouveau livre. Aujourd’hui, « Ni tout à fait une autre » par Caroline Vié aux Escales (208 p., 17,90 €).

Laurent, contributeur du groupe de lecture et journaliste à 20 Minutes, nous donne son avis sur Ni tout à fait une autre par Caroline Vié.

Ma citation préférée :

« Mon Iggy, je n’ai pas planté cette aiguille dans ton bras. C’est indiscutable, aussi ne suis-je pas coupable de cela. Mon erreur a été de me laisser dévorer au point de ne plus rien te laisser à aimer. »

Pourquoi ce livre ?

Parce que vous nous soupçonnez de partialité en écrivant cette fiche. Oui, l’auteure de Ni tout à fait une autre, Caroline Vié, est la spécialiste cinéma de 20 Minutes. Copinage ? Pressions internes ? Vrai coup de cœur ? On vous laisse trancher après lecture.

Parce que vous constaterez que les punks bluffaient quand ils braillaient « No Future ». Iris, l’héroïne tatouée du roman, a consacré trente ans de sa vie à son rockeur de mari. A sa mort, elle vire saturnienne : femme inconnue, qui aime mais n’est pas aimée en retour, et qui n’est à chaque fois ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre. Comment lancer une deuxième vie quand on n’a pas vu la première passer ?

Parce que vous venez d’être élu maire de la Friend Zone et que vous aimeriez éviter un deuxième mandat. Comme vous, Iris est tombée "croc love" d’un pote. Elle lui dit "je t’aime" quand il lui demande du feu. Il a la migraine, dès qu’elle le veut dans son pieu. N’oubliez jamais que ses tatouages et son urne funéraire en anneau, c’est surtout un blindage pour son cœur d’artichaut.

Parce que vous vous demandez combien de pages il faut tourner pour se remettre d’un deuil amoureux. Réponse : 200. Mais pas 200 pages tranquilles, non. 200 pages de montagnes russes, à pédaler dans la gelée, le nez dans le confisuc, jusqu’à ce qu’un jour on tombe sur une feuille blanche. C’est là que commence une nouvelle vie. C’est là que s’achève Ni tout à fait une autre.

>> A lire aussi : Faites partie de la communauté «Livres» de «20 Minutes» en chroniquant vos livres préférés

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. Iris, l’héroïne, aime Iggy qui aime l’héroïne. Le rockeur meurt d’une overdose et laisse sa veuve en plan. Après trente ans à gérer celle de son mari, elle doit s’occuper de sa vie. Entre un mec qui la prend pour un jambon et son amour pour la pata negra, la quinqua va s’en payer une bonne tranche.

Les personnages. La rockstar Ignace, dit Iggy, assure la première partie du concert avant qu’Adrien, blogueur à chat, ne chauffe vraiment l’audience. Face à eux, Iris aux yeux vairons : yeux bleus d’amoureux, yeux marron qui kiffent le cochon.

Les lieux. Paris, Tokyo, Saint-Martin-de-Brômes, et quelques coulisses du rock où vous croiserez Mick Jagger, Angus Young ou Lars Ulrich.

L’époque. Des années 1980 à nos jours.

L’auteur. Quand Caroline Vié n’écrit pas sur l’actualité cinéma pour 20 Minutes, elle peaufine ses romans. Après Brioche et Dépendance Day chez JC Lattès, elle sort son troisième roman, Ni tout à fait une autre, aux Escales.

>> Pour acheter ce livre sur Amazon, cliquez ici.

Ce 2min' a été préparé en mangeant des M & M’s verts par Laurent : « Lecteur de pages de journal à titre professionnel. Les livres ne me font plus peur. »

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici