«La Fille au mitote», les mystères de l'Est par Marceline Bodier

LITTERATURE «La Fille au mitote» par Marceline Bodier est sorti chez Librinova en juillet 2017.

Ecrit par la communauté

— 

«La Fille au Mitote» par Marceline Bodier chez Librinova (319 p., 3,99€).
«La Fille au Mitote» par Marceline Bodier chez Librinova (319 p., 3,99€). — Librinova/20Minutes

Les lectures coups de cœur, ça se partage. Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre. Aujourd'hui, «La Fille au mitote» par Marceline Bodier chez Librinova (319 p., 3,99€).

Laurent, contributeur du groupe de lecture et journaliste à 20 Minutes, nous donne son avis sur La Fille au mitote par Marceline Bodier.

Ma citation préférée: 

«Et les autres percevaient ce brouillard autour d'elle : elle était incertaine, timide, introvertie, mais brillante dans ses études, semblant toujours se dérober quand on croyait la tenir ou la comprendre. Un mystère. Mais quel mystère ?»

Pourquoi ce livre?

Parce que La Fille au Mitote a remporté  le Prix des Etoiles 2017, organisé par Librinova en partenariat avec 20 Minutes. Ce roman psychologique à l'atmosphère lourde et aux secrets bien gardés a fait l'unanimité. On lui souhaite le même succès que le précédent lauréat, La belle histoire d'une jeune femme qui avait le canon d'un fusil dans la bouche, de Denis Faïck.

Parce que, passée la trentaine, on s'identifie forcément à l'un des membres de cette bande d'amis, unis par une vieille tragédie mais peinant, chaque jour un peu plus, à jouer la comédie. L'artiste, le parvenu, le loser... Il y en a pour tous les goûts autour de la fille au mitote.

Pour la quête des deux enfants, élément moteur du roman. Elevés dans le silence et le brouillard, ils sortent de l'adolescence avec de curieuses questions en tête. Leur problème n'est plus de tuer le père, mais de savoir qui l'a fait.

Pour l'écriture simple, sans prétention, étonnamment mûre pour un premier roman. Tiré à l'économie, le portrait de chacun des protagonistes fait progresser l'intrigue, sans bavardage inutile.

Parce que les (très) nombreux lecteurs de Don Miguel Ruiz reconnaîtront dans ce «mitote» l'un des concepts de ses Quatre accords toltèques. Ils s'évertueront à appliquer le troisième d'entre eux : «Ne faites pas de supposition». Dans le livre de Marceline Bodier, le Grand renversement final intéressera sans doute moins que la trajectoire des héros.

L'essentiel en 2 minutes

L'intrigue. Trois amis d'enfance talentueux se retrouvent à Nancy pour étudier et conquérir le monde. L'assassinat de l'un d'entre eux éparpille la bande. Deux décennies plus tard, le fils de la victime tente de relancer l'enquête...

Les personnages. Esfera, la fille au mitote, et Robert Pinard, gosse de rocker au patronyme de super-héros français, remuent le ciel chargé et la terre pauvre de Lorraine pour découvrir ce qui est arrivé à leurs parents. Leurs recherches structurent ce roman peuplé d'adultes faussement bohèmes, vraiment bourgeois.

Les lieux. A Lincey, village lorrain où les Nancéiens s'évadent le week-end, on roule des cigares et vit dans une fumée épaisse.

L'époque. Adolescents à la toute fin des années 70, les protagonistes de la Fille au Mitote se retrouvent en 2008 pour un enterrement qui bouleversera leur vie.

L'auteur. Depuis qu'elle sait écrire, Marceline Bodier invente les aventures de personnages de papier. La Fille au Mitote est son premier roman.

Ce 2min' a été préparé avec le sérieux du juré par Laurent : « Lecteur de pages de journal à titre professionnel. Les livres ne me font plus peur. »

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici