20 Minutes : Actualités et infos en direct
MUSIQUELes cinq groupes à ne pas louper aux Trans Musicales cette année

Trans Musicales : Les cinq groupes à ne pas louper cette année

MUSIQUEParmi les 77 groupes à l’affiche, Jean-Louis Brossard, le programmateur des Trans Musicales de Rennes, nous dévoile ses coups de cœur
The Silver Lines, Yalla Miku et Uche Yara sont à l'affiche des Trans Musicales de Rennes qui s'ouvrent ce mercredi soir.
The Silver Lines, Yalla Miku et Uche Yara sont à l'affiche des Trans Musicales de Rennes qui s'ouvrent ce mercredi soir.  - Trans Musicales de Rennes / Canva / 20 Minutes
Jérôme Gicquel

Jérôme Gicquel

L'essentiel

  • Festival toujours en quête de nouveautés, les Trans Musicales s’ouvrent ce mercredi soir à Rennes.
  • 77 groupes sont à l’affiche de cette 45e édition.
  • Pour nous aider à y voir plus clair dans la programmation, nous avons demandé au patron Jean-Louis Brossard de nous dévoiler ses cinq coups de cœur.

L’exercice est chaque année pour lui un crève-cœur. Mais vu que nous n’avons ni la place ni le temps pour dérouler le CV des 77 groupes à l’affiche des Trans Musicales, nous avons demandé à son programmateur historique Jean-Louis Brossard de nous dévoiler ses cinq coups de cœur pour cette 45e édition qui s’ouvre ce mercredi soir à Rennes. Tendez l’oreille car la dernière révélation se cache peut-être parmi ces cinq noms.

Yalla Miku (ce mercredi 6 décembre à 21h15 à l’Ubu)

La musique de Yalla Miku est un peu un condensé des Trans Musicales, mélangeant le krautrock, l’électro-transe aux folklores gnawa et est-africain. « C’est un groupe fondé par les deux musiciens de Cyril Cyril qui se sont associés au duo Hyperculte et à trois musiciens migrants, un Marocain, un Érythréen et un Algérien, qui chantent et jouent des instruments traditionnels », détaille Jean-Louis Brossard, qui a découvert le groupe en rendant visite au label et magasin de disques Bongo Joe à Genève (Suisse). « C’est un label que j’aime beaucoup, une quinzaine de leurs artistes ont déjà joué aux Trans », indique-t-il. Ce sera encore le cas cette année avec une soirée spéciale Bongo Joe ce mercredi soir à l’Ubu pour l’ouverture des Trans Musicales.

Son Parapluie (jeudi 7 décembre à 16h au Liberté)

On doit ce projet au producteur américain Todd Bisson qui a réuni en studio Jérôme Didelot du groupe Orwell et Isobel Campbell, chanteuse et violoncelliste du groupe écossais Belle and Sebastian. Un projet dont Jean-Louis Brossard est tombé raide dingue en écoutant la chanson Paris n’existe pas dénichée sur la Toile. « C’est très pop avec un côté Jane Birkin, assure-t-il. J’écoute ce morceau en boucle avec ma femme à la maison. Nos chats et notre chienne adorent aussi. » Pour ce concert rennais, qui sera la première scène du groupe, Isobel Campbell sera remplacée par la chanteuse Armelle Pioline du groupe Holden.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Uche Yara (vendredi 8 décembre à 23h40, Hall 8 du Parc Expo)

Elle a grandi en Autriche dans une famille originaire du Nigeria. Aujourd’hui installée à Berlin, Uche Yara, jeune chanteuse et guitariste de 20 ans, mélange le rock, le hip-hop avec une pointe d’électro. « Je l’ai vue en concert et ça envoie vraiment, c’est d’enfer », assure le boss des Trans Musicales. À Rennes, Uche Yara ne devrait pas être impressionnée par le public. En 2022, elle avait assuré la première partie des Rolling Stones à Vienne avec son groupe Bilderbuch.

Raül Refree (vendredi, samedi et dimanche à 21h15 à l’Opéra)

Il est surtout connu pour avoir produit le premier album de la star espagnole Rosalia. Mais le Barcelonais Raül Refree est aussi un musicien, aussi à l’aise à la guitare qu’au piano. Issu du milieu rock underground espagnol des années 1990, il viendra présenter pour la première fois en France son récent album El espacio entre sur la scène de l’Opéra de Rennes pendant trois soirs. « Son truc, c’est de retravailler et de remodeler même la musique baroque de Claudio Monteverdi », détaille Jean-Louis Brossard. La première partie sera assurée par la harpiste galloise Cerys Hafana. « Je l’ai vue en concert chez elle, raconte le programmateur des Trans. On était 200 environ dans une salle de la classe à même le sol et c’était magique ! ».

The Silver Lines (samedi 9 décembre à 23h, Hall 3 du Parc Expo)

Ils ne veulent « pas être un quatuor d’indie rock blanc de plus. » Originaire de Birmingham, le quatuor The Silver Lines a en tout cas tapé dans l’oreille de Jean-Louis Brossard qui les a découverts au festival Focus Wales au printemps. « Ces gars savent vraiment écrire des chansons pop, tu gardes vraiment leurs morceaux en tête et le chanteur a énormément de charisme », souligne le programmateur des Trans Musicales.

Sujets liés