20 Minutes : Actualités et infos en direct
Juste pour rireUn professeur retraité compile dans un livre 1.000 « perles » d’élèves

Haute-Saône : Un professeur retraité compile dans un livre plus de 1.000 « perles » d’élèves

Juste pour rire« La Joconde est une œuvre de Victor Hugo »… Dans « Mille perles collégiennes hilarantes », Ferdinand Klinguer relate de nombreuses erreurs qu’il a relevé dans sa carrière de professeur d’histoire géographie. Sans se moquer, pour amuser
Le livre « Mille perles collégiennes hilarantes » est vendu sur Amazon, brochée ou en version dématérialisée.
Le livre « Mille perles collégiennes hilarantes » est vendu sur Amazon, brochée ou en version dématérialisée. - Facebook / FK
Thibaut Gagnepain

Thibaut Gagnepain

L'essentiel

  • Ferdinand Klinguer, 77 ans, professeur d’histoire-géographie à la retraite, a collecté pendant trente ans plus de 1000 « perles », des erreurs d’élèves. Il les a rassemblées dans un livre intitulé Mille perles collégiennes hilarantes.
  • Ces perles couvrent tous les domaines de son enseignement. Certaines sont orthographiques, d’autres de contenus. Il cite par exemple : « On construit sur des penaltys au lieu des pilotis » ou « En Côte d’Ivoire, on compte 7,5 millions d’enfants par femme… ».
  • Son livre de 88 pages est disponible sur Amazon. L’objectif est « surtout que les gens rient ».

Quel professeur n’est jamais tombé sur une erreur d’un de ses élèves ? Elles prêtent souvent à sourire, certes pas toujours. Ferdinand Klinguer, lui, les a notées pendant ses trois décennies d’enseignement de l’histoire-géographie. « J’ai commencé en 1975 », se souvient le septuagénaire (77 ans), retraité depuis 2007. Il avait alors quitté l’établissement Robert et Sonia Delaunay de Gray, fréquenté pendant plus de trente ans.

C’est là qu’il y a relevé quelques-unes des Mille perles collégiennes hilarantes de son livre, mais pas toutes. « Il y en a aussi de mes corrections du brevet, quand j’allais les faire dans d’autres villes de Haute-Saône », explique l’intéressé, qui notait alors ces petits ratés un peu partout. « Sur des feuilles éparses la plupart du temps, ce qui m’a donné pas mal de travail pour les retrouver. J’aurais dû mettre tout ça sur des cahiers ! »

Mais la collecte valait le coup… L’ex-enseignant a réussi à compiler « plus de 1.000 bourdes ». Toutes sont anonymes et triées selon le programme scolaire. Préhistoire, antiquité, époque moderne, climats en géographie etc.

« Les perles sont aussi bien orthographiques que de contenus », détaille-t-il encore avant d’en citer quelques-unes : « On construit sur des penaltys au lieu des pilotis ; les fleuves lion et Euphrate à la place du Tigre et de l’Euphrate ; en janvier 1936 ont eu lieu les élections de mai 1936 ; le Front populaire impose les quarante jours hebdomadaires de travail ; en Côte d’Ivoire, on compte 7,5 millions d’enfants par femme… » ; « la Joconde est une œuvre de Victor Hugo »…

Ferdinand Klinguer.
Ferdinand Klinguer. - Facebook

Ferdinand Klinguer le dit lui-même, certaines perles sont plus embarrassantes que d’autres à relire. « Quand il s’agit d’un élève de sixième, on trouve ça mignon. Pour un élève de troisième, c’est plus grave car ça montre qu’il n’a pas assez travaillé ou que l’apprentissage n’a pas été bon. »

Son livre, de 88 pages, est en vente sur Amazon, en version brochée (9,92 euros) ou dématérialisée (4,90 euros). « J’en ai peut-être vendu 140. Tant mieux s’il part mais ce n’est pas grave sinon. Je veux surtout que les gens rient ! » Peut-être d’une de leurs erreurs…

Sujets liés