20 Minutes : Actualités et infos en direct
art de rueUne partie du mystère sur l’identité de Banksy levée

Une interview exhumée par la BBC lève une partie du mystère sur l’identité de Banksy

art de rueLa BBC a retrouvé une ancienne interview de Banksy jamais diffusée dans son intégralité et qui semble dévoiler le prénom de l’énigmatique artiste britannique : « Robbie »
La peinture murale « The Mild Mild West », l'une des premières œuvres de Banksy réalisée en 1999.
La peinture murale « The Mild Mild West », l'une des premières œuvres de Banksy réalisée en 1999.  - Simon Chapman/LNP//SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

C’est l’un des secrets les mieux gardés de l’art de rue. La BBC a exhumé mardi pour un épisode spécial du podcast « The Banksy Story » un entretien datant de 2003. On y entend l’artiste britannique connu pour ses peintures murales engagées répondre à une question du journaliste. Ce dernier demande au graffeur si son nom est « Robert Banks », ce à quoi l’artiste répond : « C’est Robbie ».

Il s’agit de l’une des seules interviews accordées à une radio par cet artiste mondialement connu, qui dissimule son identité depuis le début de sa carrière et dont les œuvres s’arrachent pour des millions d’euros. Ce mystère a généré de très nombreuses spéculations, et les prénoms de Robin, Robert ou encore Robbie avaient été évoqués.

« Faites des dégâts ! »

L’entretien réalisé à l’occasion de l’ouverture de son exposition « Turf War » à Londres n’avait pas été diffusé dans son intégralité à l’époque. Mais près de 20 ans plus tard, en écoutant le podcast sur Banksy, le journaliste Nigel Wrench s’est souvenu de son interview avec le graffeur, et a retrouvé l’enregistrement dans sa totalité sur un disque qu’il avait conservé chez lui.

Banksy y compare aussi ses graffitis à des repas « rapides », « à réchauffer au micro-onde », et estime qu’il n’a pas à s’excuser pour ses œuvres peintes au pochoir sans autorisation dans l’espace public. Interrogé sur l’illégalité de ses œuvres, le graffeur, engagé contre le Brexit, pour la défense des migrants, et soutien des Ukrainiens en guerre contre la Russie, répond avec un conseil : « Sortez de chez vous ! Faites des dégâts ! Amusez-vous ! »

Une bataille juridique

Le podcast du groupe audiovisuel public britannique permet également d’entendre une autre interview que Banksy aurait donnée à la radio américaine NPR en 2005. « Nous supposons que vous êtes celui que vous prétendez être, mais comment pouvons-nous en être sûrs ? », lui demande l’animateur, ce à quoi son invité répond : « Oh, vous n’avez aucune garantie à ce sujet ».

Une bataille juridique entre Banksy et l’entreprise Full Color Black (FCB), qui vend des cartes de vœux inspirées des pochoirs de l’artiste, pourrait aussi bientôt le forcer à révéler son nom au public. Full Color Black a attaqué le graffeur et la société qui identifie ses œuvres, Pest Control, pour diffamation après que l’artiste s’est indigné sur Instagram de la ressemblance avec ses œuvres.

Sujets liés