« N°9 » : Jenifer revient en novembre avec un nouvel album de 18 chansons

MUSIQUE « 20 Minutes » a assisté ce mardi à une session d’écoute d’une dizaine de chansons du nouvel album de Jenifer qui sortira le 4 novembre et que l’artiste a voulu comme « un appel à la fête »

Fabien Randanne
— 
Jenifer lors d'un concert à Nice, en mars 2019.
Jenifer lors d'un concert à Nice, en mars 2019. — SYSPEO/SIPA
  • N°9, le nouvel album de Jenifer, sortira le 4 novembre 2022.
  • L’artiste a dévoilé une dizaine des dix-huit chansons, à des journalistes et des fans, lors d’une session d’écoute, à Paris, le 5 juillet.
  • Jenifer a enregistré cet album à Londres, à la recherche de « sonorités vintages ». D’une piste à l’autre, le rock, le disco, le funk, la soul et le r’n’b se passent le relais et s’entrecroisent, dans des orchestrations soignées.

Dix-huit morceaux répartis sur trois disques. Le neuvième album studio de Jenifer, intitulé simplement N°9, sortira le 4 novembre. L’artiste a travaillé deux ans sur cet opus qu’elle a envisagé comme « un appel à la fête » doublé d’un retour à « la musique comme divertissement pur et dur ». C’est du moins ce qu’elle a confié ce mardi midi lors d’une session d’écoute à Paris. Des médias, dont 20 Minutes, et des fans, ont été conviés à découvrir une poignée de chansons inédites.

Jenifer souhaitait que l’ensemble soit « lumineux, authentique », avec des « sonorités vintages ». Pour convoquer celles-ci, elle s’est rendue à Londres (Royaume-Uni), au studio Eastcost, qui a entendu résonner les voix les plus célèbres d’outre-Manche : de celle de Johnny Rotten des Sex Pistols à celle d’Adele.

Rock, disco, funk et soul s’entrecroisent

L’influence anglo-saxonne, sur les titres que nous avons pu écouter, est évidente. D’une piste à l’autre, le rock, le disco, le funk, la soul et le r’n’b se passent le relais et s’entrecroisent, dans des orchestrations soignées. Cordes, cuivres et pianos se déploient autour de la voix de la chanteuse qui se plaît varier les intentions et les intensités.

Deux clips ont déjà été mis en boîte. Celui d’Est-ce que tu danses ?, une chanson appelant au lâcher prise et qui semble faire écho au Respire encore de Clara Luciani. Et celui de Sauve qui aime, bientôt exploité en premier single selon nos confrères de Gala. La mélodie dégaine des trompettes que n’aurait pas reniées Amy Winehouse tandis que, dans la vidéo à l’ambiance rétro et pop, Jenifer la joue facétieuse pour évoquer les chamailleries de couple.

Les relations amoureuses sont au cœur de la majorité des dix titres soumis à nos oreilles. Un thème décliné sous l’angle de l’aventure (Tant que tu me tiens), de la rupture (A nous 2 !!!!), de la sensualité (Mélancolie) ou de la vie à deux sur la durée (La hauteur des branches, un slow à l’ancienne).

Une chanson adressée à ses fils

Dans Et si on sortait ce soir ?, c’est la marraine du Refuge, une association venant en aide aux jeunes personnes LGBT en difficulté, qui semble s’exprimer. « Et si on sortait ce soir, nos cœurs du placard, nos amours fatiguées de vibrer toujours dans le noir ? On danserait sur les trottoirs, qui pourrait nous juger de s’aimer ? », chante-t-elle dans un refrain dont les métaphores sont évidentes.

En attendant…, elle, s’impose d’emblée comme l’un des temps forts de l’album. Elle délaisse les sonorités anglo-saxonnes pour lorgner la dimension émotionnelle de la chanson française. Bercée de cordes et de notes de piano, Jenifer s’adresse à ses enfants (« mes fils, ma force »). Elle leur parle de son rôle de mère prête à les protéger puis à s’effacer au fur et à mesure qu’ils grandiront et se projette à l’automne de sa vie. Ce n’est pas le morceau le plus dansant, mais assurément le plus touchant.