La SNCF fête les 10 ans de « Piano en gare »... Et pour vous, bonne ou mauvaise note ?

VOUS TEMOIGNEZ Installer des pianos en libre-service dans les gares de France : voilà le pari fait par la SNCF il y a maintenant dix ans

Pauline Ferrari
— 
Un piano, à la gare de Lyon, à Paris (illustration)
Un piano, à la gare de Lyon, à Paris (illustration) — Mario FOURMY/SIPA

Le tout premier a été installé en 2012, gare Montparnasse à Paris. Un instrument qu’on croyait réservé aux conservatoires ou aux salles de spectacle, en tout cas pas à un endroit où se mêlent voyageurs pressés et pigeons désorientés. Dix ans plus tard, la SNCF se targue d’une soixantaine de pianos installés aux quatre coins de la France, d’Aix-en-Provence au Havre, en passant par Lyon ou Mulhouse.

En 2022, à l’occasion des dix ans du dispositif, la SNCF organisait le 1er juillet dernier une série de récitals et concerts dans plus d’une trentaine de gares en France, le tout parrainé par le compositeur et pianiste André Manoukian. Une manière de célébrer l’opération tout en musique.

Pianistes amateurs, talents cachés et vandalisme

D’autant que depuis dix ans, l’opération a révélé des talents (merci les smartphones et l’apparition des réseaux sociaux), a pu susciter des vocations à travers ses nombreux concours et même inspirer le 7ème art : en 2018 sortait « Au bout des doigts » avec Lambert Wilson, dépeignant l’histoire vue et revue du talent des banlieues coaché pour briller dans les institutions classiques. Pour autant, le dispositif n’a pas fait que des heureux : les pianos en libre-service ont souvent été victimes de vandalisme ou de dégradations.

D’autant que la SNCF ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : elle devrait installer une quarantaine de pianos supplémentaires dans les prochaines années.

Et pour vous, un piano en libre-service dans une gare, c’est synonyme de bonne ou mauvaise note ? Avez-vous déjà croisé un piano dans votre gare ? Qu’en avez-vous pensé ? Avez-vous une belle histoire autour de ces pianos en gare ?  Au contraire, vous souvenez-vous d’une symphonie qui vous a cassé les oreilles ?  Quelle est la meilleure chanson à jouer sur un piano en gare ? Et la pire ? 

Racontez-nous tout ça en commentaires ou dans le formulaire ci-dessous, vos témoignages serviront à la rédaction d'un futur article.