De canard à homme, deux réalisateurs veulent donner vie à Picsou

AVARE ET AVENTURIER Deux réalisateurs, dont le Lyonnais Hugo Mathias, veulent réaliser un court-métrage sur les aventures de Picsou, à l’occasion de ses 75 ans

Lucas Marcellin
— 
Retour à la case mémoire, est le projet d'Hugo Mathias et Adrien Bouquier
Retour à la case mémoire, est le projet d'Hugo Mathias et Adrien Bouquier — Hugo Mathias
  • Fans depuis toujours de Picsou, Hugo Mathias et Adrien Bouquier ambitionnent de transposer ses aventures au cinéma.
  • Le concept ? Un film réalisé en prise de vues réelles où les canards seront remplacés par des humains.
  • Les deux réalisateurs font appel au financement participatif pour pouvoir boucler leur ambitieux projet.

Petits ou grands, tout le monde connaît les histoires de Picsou. Certains ont même dévoré son magazine, comme Hugo Mathias qui a nourri, dès sa plus tendre enfance, une véritable passion pour le canard le plus riche (et le plus avare) du monde. Aujourd’hui, ce Lyonnais de 26 ans a pour projet de lui consacrer un  film en collaboration avec son ami Adrien Bouquier. Leur court-métrage, à mi-chemin entre l’hommage et l’adaptation, s’inspirera de l’une des histoires de Keno Don Rosa, auteur de comics et spécialiste de Balthazar Picsou.

Les deux réalisateurs travaillent sur le projet depuis quatre ans, sans perdre de vue l’objectif initial : donner vie à Picsou. Dans tous les sens du terme. Les personnages de Donaldville seront transposés en humains. « On a pris cette décision pour deux raisons. Déjà, pour une question de droits, on ne pouvait pas utiliser les personnages. Et puis, c’était compliqué de faire jouer des canards, rigole Hugo. Ensuite, on voulait raconter quelque chose qui nous est propre et pas seulement faire un décalque de la bande dessinée. On ne souhaitait pas non plus réaliser quelque chose qui ressemblerait à La bande à Picsou, par exemple. L’idée était vraiment de montrer la façon dont nous, nous percevons Picsou. C’était d’apposer notre patte sur le film. »

Une équipe de professionnels

Pour rendre leur projet crédible, Hugo et Adrien se sont entourés de professionnels qu’ils soient scénariste ou costumier. Leur point commun : tous sont fans de Picsou à différents degrés, à l’image de l’acteur Aurélien Cavagna. Lui, n’a pas hésité une seconde à faire partie de l’aventure. « Lorsqu’on t’appelle pour te demander de jouer Géo Trouvetou, tu dis oui tout de suite. Tu n’es pas payé mais ce n’est pas grave, c’est drôle, affirme-t-il. Quand il y a des gens passionnés, il faut les suivre. »

Encore au stade d’ébauche, le projet se veut néanmoins ambitieux. « On a prévu une scène de course-poursuite dans la rue. Evidemment, on ne va pas la réaliser en situation réelle dans la rue, on va le faire en studio avec un fond derrière qui fera vraiment faux, comme dans les films d’Hitchcock ou OSS 117 avec des gros coups de volants », dévoile Hugo qui assume le côté « carton-pâte » et parfois décalé de son court-métrage.

Célébrer les 75 ans de Picsou

S’il privilégie l’humour, le duo n’entend pas lésiner sur les moyens. « Quinze mille euros, c’est le minimum qu’il nous faut pour faire un film », budgète Hugo Mathias qui a lancé un appel au financement participatif pour pouvoir démarrer le tournage.

Si aucune date de sortie n’est encore prévue, l’équipe souhaiterait boucler son court-métrage d’ici la fin de l’année. Le moment parfait pour célébrer les 75 ans de Picsou, qui est apparu pour la première fois en décembre 1947.