L’Eurovision 2023 ne sera pas organisé en Ukraine mais probablement au Royaume-Uni

MUSIQUE Ce vendredi, l’Union européenne de radiotélévision annonce que l’Ukraine « n’est pas en mesure de réunir les conditions sécuritaires et opérationnelles nécessaires » pour accueillir le concours musical l’an prochain

Fabien Randanne
— 
Le 15 mai 2022 à Turin (Italie), le groupe ukrainien Kalush Orchestra a remporté l'Eurovision.
Le 15 mai 2022 à Turin (Italie), le groupe ukrainien Kalush Orchestra a remporté l'Eurovision. — Nderim Kaceli / ipa-agenc/SIPA

Mise à jour de 20h09 après la réaction ukrainienne

La réaction de Volodymyr Zelensky à la victoire du groupe ukrainien Kalush Orchestra à l' Eurovision, à Turin (Italie), ne s’était pas faire attendre. « L’année prochaine, l’Ukraine accueillera l’Eurovision ! », avait annoncé le président ukrainien dans la nuit du 14 au 15 mai. Ce vendredi, l’Union européenne de radiotélévision (UER), qui chapeaute l’organisation du concours musical, le fait mentir en expliquant, dans un communiqué, que le pays, en guerre depuis l’invasion russe en février, « n’est pas en mesure de réunir les conditions sécuritaires et opérationnelles nécessaires » pour accueillir l’événement.

L’UER a pris sa décision après avoir « évalué la situation et réalisé une étude de faisabilité très complète, en concertation avec [la chaîne ukrainienne] UA : PBC et des spécialistes externes ». Une décision qui passe mal à Kiev. « L’Ukraine n’est pas d’accord avec la nature de la décision prise par l’Union Européenne de Radio-Télévision », a déclaré dans un communiqué le ministre de la Culture Oleksandre Tkatchenko. « Nous réclamons des négociations supplémentaires sur l’accueil de l’Eurovision-2023 en Ukraine ».

Discussions avec la BBC

« Le concours Eurovision de la chanson est l’une des productions télévisées les plus complexes au monde : nécessitant un an de préparatifs, elle exige la collaboration de milliers de personnes et réunit chaque année un public très nombreux sur le site accueillant l’événement », rappelle l’UER, qui dit être sur le point d'« engager des discussions avec la BBC » pour « déterminer » si l’édition 2023 peut se dérouler au Royaume-Uni.

Ce pays, représenté par Sam Ryder à Turin avec la chanson Space Man, était arrivé à la deuxième place de l’Eurovision. Depuis plusieurs semaines, les rumeurs d’un Eurovision 2023 organisé en Grande-Bretagne n’ont cessé d’enfler : la ville de Glasgow, en Ecosse, ferait figure de favorite.