Pourquoi le Hellfest 2022 s’annonce comme « l’édition du siècle »

HELL YEAAAAH Le festival de métal démarre ce vendredi à Clisson (Loire-Atlantique) et réserve du lourd à ses festivaliers, attendus exceptionnellement sur deux week-ends

Julie Urbach
— 
Il va faire chaud au Hellfest 2022 (photo d'illustration)
Il va faire chaud au Hellfest 2022 (photo d'illustration) — G. Gobet/AFP
  • Pour sa 15e édition et après deux ans d'annulation, le Hellfest revient sous un format inédit.
  • Sept jours de musique, Metallica, nouveautés et chaleur... L'événement devrait rester dans les mémoires.

A partir de ce vendredi, une orgie de décibels va émaner de la petite commune de Clisson (Loire-Atlantique) pour le retour du très attendu Hellfest. Pour sa quinzième édition, les organisateurs du plus grand rendez-vous de musiques extrêmes d’Europe sont « sur le pied de guerre » pour préparer ce qu’ils appellent déjà « l’édition du siècle ». 20 Minutes vous dit pourquoi l’événement devrait effectivement rester dans les mémoires.

Car l'équipe du festival a vu double

Après deux éditions annulées, la première pour cause de pandémie et la deuxième en raison des jauges imposées trop strictes, l’équipe du Hellfest a vu les choses en grand. Car ce n’est pas un seul festival mais bien deux qu'ont imaginé les organisateurs de la grand-messe du métal. La première partie, qui démarre ce vendredi et jusqu’à dimanche, est réservée aux porteurs de billets de l’édition annulée en 2020, qui ont été très peu à demander le remboursement.

Près de la moitié de ces 180.000 festivaliers assisteront même au deuxième round, qui se déroulera le week-end suivant dès le jeudi, et pour laquelle les places se sont là encore arrachées, en à peine deux heures. Ces « finishers », comme ils s’appellent déjà entre eux, feront partie des Hellbangers privilégiés puisque la formule « n’a pas vocation a être reproduite », a déjà prévenu Ben Barbaud, le directeur du festival.

Le Hellfest en 2019 (archives).
Le Hellfest en 2019 (archives). - SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA

Car la programmation atteint son paroxysme

Pour Pascal, qui vient depuis 2015, le Hellfest est l’occasion de « découvrir de nouveaux groupes mais aussi l'occasion de voir et revoir les groupes mythiques qui ont fait naître le hard et le métal ». Gun's N Roses, Scorpions... Il aura l’embarras du choix parmi les 350 concerts programmés pendant ces sept jours de musique, d’autant que pour la première fois à Clisson se produira Metallica !

Le légendaire groupe américain, que l’on dit particulièrement exigeant, est attendu le dimanche 26 juin sur la première scène principale, dans le cadre d’une tournée européenne, avec une scénographie qui devrait être grandiose. « La cerise sur le gâteau », se félicitent les organisateurs, qui rappellent qu’une programmation touristique a aussi été mise en place dans le vignoble nantais pour les quelque 10.000 festivaliers qui resteront sur place entre les deux week-ends.

La statue de Lemmy Kilmister
La statue de Lemmy Kilmister - J. Urbach/ 20 Minutes

Car tout le monde est chaud, même le thermomètre

Chez les festivaliers, l’excitation est grande après « deux ans de doute à se dire que ce qu'on l'on a connu pourrait ne plus se reproduire », avoue même Christian, l’un d’entre eux. Un sentiment qui devrait vite se transformer en euphorie d’autant que le site promet plusieurs nouveautés sans tout dévoiler « pour conserver l’effet wahou ». Citons-en tout de même quelques unes : une nouvelle statue de Lemmy Kilmister, leader de Motörhead, des changements sur la magistrale cathédrale de l’entrée, mais aussi l’ouverture d’un parking géant de 13.000 places, décrit comme le plus grand de France après celui de Disneyland.

Les portes de l’enfer ne devraient pas porter aussi bien leur nom puisque la température pourrait monter jusqu’à 38 degrés pour ce premier jour. Des arches géantes d'où jaillira de l'eau et la mobilisation des pompiers, qui arroseront le public avec une lance, vont essayer d’y faire face. La bière aussi, qui coulera à flot (440.000 litres engloutis en 2019), avec sans doute un nouveau record, même si la consommation d'alcool « est à éviter » lors des périodes de canicule, rappelle le préfet de Loire-Atlantique.