Pyrénées-Orientales : Une commune veut autoriser le catalan au conseil municipal

PATRIMOINE La préfecture doit désormais se prononcer

20 Minutes avec agence
— 
Le maire d'Elne (Pyrénées-Orientales) a estimé que le catalan au conseil municipal n'allait pas à l'encontre de la loi. Photo d'illustration.
Le maire d'Elne (Pyrénées-Orientales) a estimé que le catalan au conseil municipal n'allait pas à l'encontre de la loi. Photo d'illustration. — G . VARELA / 20 MINUTES

Le maire d’Elne (Pyrénées-Orientales) Nicolas Garcia (PCF) a ajouté au règlement officiel la possibilité pour les élus de parler en catalan lors du conseil municipal. L’autorisation n’est valable que si une traduction instantanée est disponible. Elle doit désormais être étudiée par la préfecture, explique France Bleu Roussillon. Il reste un mois et demi aux représentants de l’Etat pour se prononcer sur la légalité de la démarche.

Pas de nuisance

L’édile a estimé avoir la loi de son côté. Pour lui, la décision « n’est pas contraire à l’article 75 de la Constitution qui dit que les langues régionales sont un patrimoine ». Le catalan « est la langue de nos ancêtres. Elle ne nuit pas aux Français », a assuré Nicolas Garcia. Son utilisation au conseil municipal avait pourtant fait réagir en janvier dernier.

Un élu avait prononcé quelques mots en catalan, créant la polémique. « Il ne faut pas que la langue devienne une sorte d’outil d’apartheid. Ceux qui parlent contre ceux qui ne parlent pas », a jugé un élu de l’opposition.