Lyon : Tiago Guedes, nouveau directeur de la maison de la danse

NOMINATION Le chorégraphe portugais succédera à Dominique Hervieu dès cet été. Il prendra progressivement ses fonctions à la tête de la maison de la danse de Lyon à partir du 1er juillet

C.G. avec AFP
— 
La Maison de la danse de Lyon qui va fêter ses 40 ans invite les joueurs de Minecraft à la redécorer.
La Maison de la danse de Lyon qui va fêter ses 40 ans invite les joueurs de Minecraft à la redécorer. — Jeff Pachoud / AFP

Six candidats étaient sur les rangs pour diriger la maison de la danse de Lyon. A l’unanimité, le jury a sélectionné le chorégraphe portugais Tiago Guedes. Il succédera dès cet été à Dominique Hervieu,  nommée directrice culturelle des JO de Paris 2024. Il prendra ses fonctions d’abord sous forme d’un mi-temps dès le 1er juillet et à temps plein à compter du 1er septembre.

Agé de 51 ans, Tiago Guedes dirige le théâtre municipal de Porto où il a notamment créé le festival « Dias da dança ». Sa nomination intervient alors que le conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes vient, sous l’impulsion de son président LR Laurent Wauquiez, de réduire brutalement ses subventions à la culture lyonnaise. Pour la Maison de la Danse, la coupe représente 47 % du financement régional (-180.000 euros) sur un budget annuel d’environ 6,5 millions d’euros.

Subventions régionales en moins

« Ce n’est pas anodin car tout est déjà engagé pour la prochaine saison, on nous met devant le fait accompli » alors qu’il s’agit de subventions de fonctionnement inscrites dans un cadre pluri-annuel, a déploré le directeur par intérim Pierre Martinez joint par l’AFP.

Pour lui, « c’est inquiétant parce qu’on ne sait pas de quoi sera fait l’avenir », notamment pour la prochaine Biennale de la danse, prévue en 2023, alors que la Biennale d’art contemporain programmée en alternance vient de voir sa subvention régionale fondre du tiers (-253.000 euros) trois mois avant son ouverture.

La période est d’autant plus sensible que la saison 2021/2022 a été touchée par les effets de la crise sanitaire Covid-19, avec une baisse de ses abonnements de l’ordre de -30 %, en phase avec la tendance nationale et une baisse de fréquentation de 13 % (avec 106.000 spectateurs) selon le bilan annuel.