Eurovision 2022 : Ce qu'il faut retenir de la finale

TEMPS FORTS Constats ou curiosités… Voici les principales choses à savoir sur l’Eurovision 2022 remporté par l’Ukraine avec Kalush Orchestra

Fabien Randanne
— 
La chanteuse espagnole Chanel sur la scène de l'Eurovision 2022 à Turin.
La chanteuse espagnole Chanel sur la scène de l'Eurovision 2022 à Turin. — EBU / CORINNE CUMMING
  • La finale de l’Eurovision a eu lieu samedi à Turin (Italie) et a été remportée par le groupe ukrainien Kalush Orchestra, qui a battu un record côté télévotes.
  • La Moldavie saquée par le jury, a fini deuxième des votes du public.
  • Comme l’an passé, les chansons non anglophones ont le vent en poupe.

La finale de l’Eurovision 2022 a débuté samedi sur la scène du Pala Alpitour de Turin (Italie) et a pris fin aux alentours de 1 heure, dimanche matin. Si vous n’avez pas tout suivi, 20 Minutes vous propose une petite séance de rattrapage.

Le triomphe ukrainien

Le groupe Kalush Orchestra, triomphateur de cette édition, avec la chanson Stefania, n’a pas été porté aux nues par les jurys professionnels qui l’ont classé quatrième avec 192 points, quand le Britannique Sam Ryder, en tête, en avait 283. Ce sont les votes du public européen qui ont complètement rebattu les cartes en attribuant 439 points supplémentaires aux Ukrainiens. Du jamais vu. Le record du télévote était jusque-là détenu par le Portugais Salvador Sobral en 2017 avec 382 points. Le soutien des téléspectateurs a été franc et massif : l’Ukraine a reçu 28 points parmi les 39 possibles et 8 fois 10 points. Ce samedi, l'heure était à la compassion pour le pays en guerre.

Mauvais sort pour la France

Certains diront que ce n’est pas la France qui a perdu, mais la Bretagne qui n’a pas gagné (ou inversement). Alvan et Ahez n’ont reçu que 17 points. On attendait les bonnes notes en provenance des terres celtes, en imaginant qu’Irlandais ou Espagnols seraient sensibles à une chanson en breton, or, c’est de l’Est que sont venus ceux qui ont débloqué le compteur. Sept points du jury arménien, un du jury géorgien et un autre du jury d’Azerbaïdjan. Puis, côté votes du public, un de la Finlande, un de la Grèce, un de la Croatie, un de la Roumanie, deux de la Moldavie et deux de la Serbie. Motif de consolation, la France n’est pas avant-dernière du télévote, mais 19e. Allemagne (6 points), Belgique (5), République tchèque (5), Azerbaïdjan (3), Australie (2) et Suisse (0) font moins qu’elle sur ce plan-là.

Le retour en grâce du Royaume-Uni et de l’Espagne

La prophétie de Céline Dion s’est réalisée : les derniers seront les premiers, dans l’autre réalité. Eh bien ce métaverse Eurovision n’est pas très heureux pour la France qui est passée de la deuxième place de Barbara Pravi l’an passé à l’avant-dernière place d’Alvan et Ahez cette année. A l’inverse, Royaume-Uni et Espagne, qui avaient fini dans les trois dernières places avec l’Allemagne – qui, elle, ne change pas et met juste des vêtements d’autres sur elle en se classant encore dernière – ont retrouvé l’ivresse des sommets. Le Royaume-Uni améliore même son record de Poulidor en ajoutant une 16e deuxième place. L’Espagne, elle, finit sur un podium qu’elle n’avait plus connu depuis sa deuxième place en 1995. Cela prouve que, primo, rien n’est impossible et que deuzio, blâmer le Brexit pour expliquer une déconfiture à l’Eurovision est une excuse non recevable.

La remontada moldave

Les Moldaves de Zdob și Zdub avaient fini 6e de l’Eurovision 2005, puis 12e en 2011, cette année, ils prennent la 7e place au classement général, alors que les jurys professionnels les avaient classés 20e avec 14 points. Le groupe a fini 2e du télévote avec 239 points, ce qui lui a permis de faire une remontée spectaculaire a l’heure de l’annonce des résultats. A l’inverse, l’Australien Sheldon Riley, 9e des jurys avec 123 points est avant-dernier des votes du public avec 2 points. Soit une 15e place au total. Une belle dégringolada qui confirme le blocage psychologique des Européens à voter pour l’Australie.

Un chanceux en Azerbaïdjan

Petite curiosité de ce concours : Nadir Rustamli a participé à la finale samedi alors que le public ne lui a accordé aucun point à la demi-finale de jeudi. Les 96 points que lui ont attribués les jurys ont suffi à le qualifier. La même tendance s’est reproduite en finale : 103 points côté jurys (soit la 10e place de leur classement) mais seulement 3 côté public. Au classement final, ça fait une 16e place…

L’anglais n’a plus le monopole du chœur

Pour la deuxième année de suite, une chanson dans une autre langue que l’anglais s’impose à l’Eurovision. Zitti e Buoni était en italien, Stefania est en ukrainien. En 2021, il y avait également deux chansons en français et une en ukrainien dans le top 5. En 2022, il y a aussi une chanson en espagnol et une autre en serbe. Une chanson en italien, une en roumain et une en portugais se sont aussi frayé un passage dans le top 10. La langue française, elle, n’a pas eu l’occasion de briller : pour la première fois depuis la création du concours en 1956, aucune chanson n’avait de paroles dans la langue de Molière.