Fusée Ariane, Tour Eiffel, montgolfière... Des concerts dans des lieux insolites et iconiques par les Français de Cercle

LIVE Le Cercle Festival 2022 se tient ce week-end au Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget, avec des DJ sets en face de la fusée Ariane 5 ou sous le Concorde, un concept de concerts insolites que les Français de Cercle ont décliné à travers le monde

Vincent Julé
— 
Le Cercle Festival 2022 se déroule le week-end du 14-15 mai au Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget, avec des scènes autour de la fusée Ariane 5, de l'A380 et du Concorde
Le Cercle Festival 2022 se déroule le week-end du 14-15 mai au Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget, avec des scènes autour de la fusée Ariane 5, de l'A380 et du Concorde — Cercle
  • Le Cercle Festival 2022, c’est ce week-end avec des concerts et DJ sets au Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget, en face d’Ariane 5, de l'A380 ou sous le Concorde.
  • Depuis 2016, les Français de Cercle, dont le fondateur Derek Barbolla, développe des concerts et captations dans des lieux insolites et iconiques.
  • La crise sanitaire a amplifié le phénomène et offert au public une autre manière de vivre et de faire vivre la musique.

Et bientôt un concert dans l’espace ? Si Tom Cruise a déjà prévu de tourner un film là-haut, il pourrait être suivi, voire devancé, par les Français de Cercle, qui organisent depuis plusieurs années des concerts electro dans des lieux insolites du monde entier. C’est pour l’instant de l’ordre du fantasme, mais ce week-end a lieu leur Cercle Festival 2022 au Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget, avec des sets de DJ renommés (Above & Beyond, Acid Arab, Molecule, Etienne de Crecy…) devant la fusée Ariane 5, l'A380 ou sous le Concorde. Reste plus qu’à décoller.

Que de chemin parcouru depuis les premières sessions et streaming en 2016 depuis le salon du fondateur de Cercle, Derek Barbolla. « J’invitais des amis artistes et je le diffusais sur la chaîne du Cercle sur Facebook, raconte-t-il. Petit à petit, j’ai exporté à des lieux plus insolites, comme la forêt d’Orléans, un bateau sur la Seine… et un jour au deuxième étage de la Tour Eiffel. C’est ce qui nous a vraiment lancés. » Pendant deux ans, ils enchaînent les sets dans les lieux insolites, au rythme d’un par semaine et pour un total de plus de 150 concerts et captations à ce jour.

C’est le lieu, le décor, qui vient en premier à l’équipe du Cercle, puis l’artiste qui convient le mieux en termes de synergie musicale, mais aussi d’actualité. Ce qui donne Ben Böhmer dans une montgolfière en Turquie, Christian Löffler dans un château en ruine à Fontaine de Vaucluse, Nicola Cruz aux Chutes d’Iguazú en Argentine, Above & Beyond au sommet du Peñón de Guatapé en Colombie, ou récemment Boris Bejcha aux arènes de Nîmes. « La moyenne est d’un an pour négocier et préparer un tel concert, commente Derek Barbolla, entre les permis, les repérages, les partenaires locaux, etc. »

Pour financer de telles expériences, Cercle s’appuie sur la billetterie et le bar. Mais ça, c’était avec le Covid et la crise sanitaire. « Depuis, notre business model a un peu changé et repose sur les offices de tourisme, explique le fondateur. Elles se sont montrées intéressées par la visibilité que nos vidéos leur donnaient. » Si les Français de Cercle ne sont pas les premiers à proposer de tels concerts, « ce sont les Pink Floyd il y a très longtemps » précise Derek Barbolla, ils ont tout de même créé un rendez-vous régulier, « avec une recherche d’excellence dans la manière de filmer, » au point d’inspirer d’autres artistes et maisons de disques, surtout pendant la crise sanitaire.

« C’était l’une des seules manières de faire vivre la musique pendant cette période, explique le fondateur de Cercle. Il y a cette sensation d’avoir l’artiste pour soi. C’est très différent d’un concert, ni mieux, ni moins bien, mais une autre expérience. » Le minimalisme apparent du dispositif (une platine, un DJ), la mise en scène aérienne (un vrai ballet de drones), le montage en direct ou la lumière d’un coucher de soleil participent à créer une synergie mais également une cinégénie entre la musique et l’image.

Une expérience que les spectateurs et spectatrices retrouveront ce week-end au Cercle Festival, puisque trois sets (Kas : st, Hernan Cattaneo, Miss Monique) seront retransmis en direct.