La Marilyn de Warhol pourrait être l’œuvre du XXe siècle la plus chère jamais vendue aux enchères

POP ART Le portrait de Marilyn Monroe « Shot Sage Blue » doit être vendu ce lundi par la maison Christie’s à New York

20 Minutes avec AFP
— 
La Marilyn Monroe d'Andy Warhol pourrait atteindre des records : 200 millions de dollars attendus — 20 Minutes

C’est une vente aux enchères qui va faire du bruit. Cette fois-ci, le silence ne sera pas d’or, au grand dam d’André Prévot. Ce lundi, le portrait de Marilyn Monroe Shot Sage Blue Marilyn peint par Andy Warhol en 1962 va être mis aux enchères par Christie’s à New York. La maison de vente aux enchères internationale a estimé le tableau à 200 millions de dollars (environ 190 millions d’euros).

Christie’s considère que « cette œuvre est en passe de devenir la peinture du XXe siècle la plus chère jamais vendue aux enchères. ». Les bénéfices seront consacrés à « l’amélioration de la vie d’enfants à travers le monde, via des programmes de santé et d’éducation », selon la fondation zurichoise Thomas et Doris Ammann, à qui appartient le tableau.

La plus grosse vente d’une seule peinture entièrement à destination d’une œuvre de charité était jusque-là détenue par la collection de Peggy et David Rockefeller en 2018. Toutefois, selon l’AFP, le record absolu, toutes périodes confondues, revient au Salvator Mundi de Léonard de Vinci, obtenu en novembre 2017 pour la « modique » somme de 450,3 millions de dollars (427,7 millions d’euros).

Un nouvel âge d’or des enchères d’art contemporain ?

Malgré la pandémie de Covid-19, qui a eu de lourdes conséquences sur le marché new-yorkais de l’art en 2020, ce dernier atteint aujourd’hui des sommets. Cela est principalement dû à de grandes fortunes de la ville ainsi qu’aux acheteurs asiatiques, de plus en plus jeunes.

Les NFT (jetons non fongibles) – des œuvres numérisées, inventées en 2017 par Dieter Shirley, un informaticien américain – représentent une nouvelle ressource pour les artistes. Pour certains experts, ces NFT seraient même la prochaine poule aux œufs d’or du marché de l’ art contemporain.