Eurovision 2022 : Qui se cache sous les masques de loup des Subwoolfers norvégiens ?

MUSIQUE Le duo qui représente la Norvège à Turin (Italie) cette année assume de jouer la carte farfelue jusqu'au bout des crocs

Fabien Randanne
— 
Le duo norvégien Subwoolfer lors d'une répétition sur la scène de l'Eurovision, le 1er mai 2022, à Turin.
Le duo norvégien Subwoolfer lors d'une répétition sur la scène de l'Eurovision, le 1er mai 2022, à Turin. — EBU / NATHAN REINDS
  • Le duo Subwoolfer représente la Norvège à l’Eurovision 2022 avec la chanson Give That Wolf a Banana («Donne une banane à ce loup »).
  • Les artistes, dont l’identité n’a pas été révélée, font toutes leurs apparitions publiques sous un déguisement de loup jaune et racontent qu’ils viennent « de la Lune ».
  • Le quotidien norvégien VG, qui a mené l’enquête en février, avance qu’il pourrait s’agir de Gaute Ormåsen et Ben Adams.

De notre envoyé spécial à Turin (Italie)

Si ce mardi soir, en regardant la demi-finale de l’Eurovision sur Culturebox (le canal 14 de la TNT), vous tombez sur deux loups en train de chanter, ne changez pas de chaîne ! Vous ne serez pas en train de regarder une rediffusion de Mask Singer mais la prestation du duo norvégien Subwoolfer.

Les canidés jaune poussin, stylés avec leur combo costard et lunettes de soleils et les dents aussi aiguisées que surdimensionnées, participent au concours avec Give That Wolf a Banana. Cette chanson électro-pop, au texte gentiment délirant, est une relecture très libre du Petit Chaperon rouge comme en témoigne l’injonction du refrain : « Avant que ce loup mange ma mamie, donne une banane à ce loup. »

Depuis sa formation l’an passé, le duo se plaît à conserver son identité secrète. On ne sait pas officiellement qui se cache sous ces masques. En février, peu après la victoire des Subwoolfer à la sélection locale pour l’Eurovision, le très sérieux quotidien norvégien Verdens Gang (VG) – à l’origine des révélations sur le désormais fameux « arnaqueur de Tinder », a mené l’enquête. Fin février, deux journalistes ont ainsi rôdé autour d’un studio où les artistes étaient censés enregistrer une vidéo pour le concours. Ils y ont identifié deux voitures, l’une qui appartiendrait à Gaute Ormåsen et l'autre à Ben Adams.

Quand il y a un flou…

Le premier est un ancien participant du Nouvelle Star local, qui a tenté par deux fois, en 2010 et 2013, de représenter la Norvège à l’Eurovision. Le second est un ancien membre du groupe britannico-norvégien A1, qui a eu son heure de gloire il y a vingt ans et n’a jamais vraiment percé en France malgré sa collaboration avec Eve Angeli pour le titre Nos différences/Caught in the Middle.

Aucun des deux n’ont répondu aux sollicitations de VG. Contrairement au chef de la délégation norvégienne qui a répondu par SMS aux journalistes : « Peut-être que c’est pour nous jouer de vous ? Ce n’est un secret pour personne qu’il y avait des tournages pour l’Eurovision dans ce studio aujourd’hui… » Un moyen de brouiller les pistes qui vaut ce qu’il vaut car, comme chacun sait, quand il y a un flou, il y a un loup.

« Des dinosaures ont failli manger Keith »

Les deux compères, baptisés Jim and Keith, continuent donc de se balader à Turin incognito, à fond dans leurs personnages, présentés comme des loups venus de l’espace. En conférence de presse, un porte-parole répond à leur place, enchaînant les déclarations absurdes. « On tourne dans la galaxie depuis si longtemps. La dernière fois que nous sommes venus sur Terre, il y avait des dinosaures qui ont failli manger Keith », déclarent-ils par exemple entre deux jeux de mots en anglais sur la planète Uranus.

La mine mi-consternée, mi-crispée de la présentatrice qui animait la rencontre après la première répétition était très drôle à voir. Les artistes riaient sans doute sous leurs masques, qu’ils ne prévoient pas d’enlever une fois l’Eurovision terminé. « Nous venons de la Lune », insistent-ils. Lunaires, jusqu’au bout.