Guerre en Ukraine : Deux tableaux de la collection Morozov, dont celui d'un oligarque russe, restent en France

ART L'un des tableaux « restera en France tant que son propriétaire demeurera visé par une mesure de gel d'avoirs », a indiqué le ministère de la Culture

20 Minutes avec AFP
— 
L'inauguration de l'exposition Morozov en septembre 2021
L'inauguration de l'exposition Morozov en septembre 2021 — Romain GAILLARD/POOL/SIPA

Deux tableaux de la collection Morozov, dont celui d’un oligarque russe et un autre appartenant à un musée ukrainien, exposés à la Fondation Vuitton à Paris depuis septembre, vont « rester en France », a annoncé samedi à l’AFP le ministère de la Culture.

Le premier tableau « restera en France tant que son propriétaire, un oligarque russe, demeurera visé par une mesure de gel d’avoirs », a indiqué le ministère, sans donner le nom du propriétaire. Le second, un portrait de Margarita Morozova du peintre Serov, appartient au musée des Beaux-Arts de Dnipropetrovsk en Ukraine et restera « jusqu’à ce que la situation du pays permette son retour en sécurité », à « la demande des autorités ukrainiennes ».

Une troisième œuvre sous examen par les services de l’Etat

La situation particulière d’une troisième œuvre « détenue par une fondation privée, liée à un autre oligarque qui vient d’être ajouté sur la liste des personnalités visées par des mesures de gels, fait l’objet d’un examen par les services de l’Etat », a ajouté le ministère.

L’oligarque russe visé par le gel de son tableau (un autoportrait de Piotr Kontchalovski) est Petr Aven, proche de Vladimir Poutine, qui figure sur la liste des personnalités russes faisant l’objet de sanctions occidentales, a-t-on précisé de source proche du dossier. L’autre oligarque russe lié à la fondation privée Magma est Viatcheslav Kantor, dont un tableau fait partie de la collection, a-t-on précisé de même source.

Une première mondiale pour une exposition d’une telle ampleur

L’ensemble des quelque 200 œuvres d’art de la collection Morozov, dont l’exposition s’est achevée dimanche dernier à la fondation Louis Vuitton, sont en cours de décrochage et doivent retourner dans les musées russes auxquels elles appartiennent.

Les œuvres d’art de Van Gogh, Gauguin, Renoir ou Cézanne étaient exposées à la fondation Louis Vuitton depuis le 22 septembre, aux côtés de peintres russes comme Golovine, Gontcharova, Korovine, Machkov, Melnikov, Malevitch, Répine, Serov… Elles vont pouvoir regagner leurs institutions d’origine.

La très grande majorité des œuvres sont issues de trois grands musées russes : le musée Pouchkine et la galerie Tretiakov à Moscou, ainsi que le musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg. Certaines viennent du musée national des Beaux-Arts de la République de Biélorussie à Minsk, du musée national russe de Saint-Pétersbourg et du musée des Beaux-Arts de Dnipropetrovsk en Ukraine.