Rennes : Des jeux vidéo pour se replonger dans l’ambiance des Trans Musicales

FESTIVAL Une quarantaine d’étudiants de l’École du jeu vidéo ETPA de Rennes ont développé des jeux inédits en lien avec l’univers des Trans Musicales. Leurs travaux sont présentés au public ce samedi à l’Edulab de l’Hôtel Pasteur

Jérôme Gicquel
— 
Cinq jeux vidéos développés par des étudiants de l'ETPA seront disponibles à l'essai ce samedi à l'Edulab de l'Hôtel Pasteur à Rennes.
Cinq jeux vidéos développés par des étudiants de l'ETPA seront disponibles à l'essai ce samedi à l'Edulab de l'Hôtel Pasteur à Rennes. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Les Trans Musicales à Rennes ont invité des étudiants à plancher sur des jeux vidéo en lien avec l’univers du festival.
  • Les créations seront présentées au public ce samedi à l’Edulab de l’Hôtel Pasteur.
  • Les jeux vidéo n’ont toutefois pas vocation à être commercialisés.

Ils ont assisté à la dernière édition en mode VIP. A l’invitation de l’équipe des Trans Musicales, une quarantaine d’étudiants de l’École du jeu vidéo ( ETPA) de Rennes se sont retrouvés en immersion dans les coulisses du festival début décembre, découvrant son ambiance et le travail de toutes « les petites mains » qui le rendent possible.

Une belle expérience qui s’est également révélée productive pour ces élèves de seconde année, qui découvraient pour beaucoup l’esprit des Trans. Souhaitant croiser les univers de la musique et du jeu vidéo, l’équipe du festival leur a en effet confié la mission de concevoir des jeux vidéo inspirés par les Trans Musicales. Un challenge relevé haut la main par les étudiants qui présenteront leurs créations ce samedi à l’Edulab de l’Hôtel Pasteur à Rennes.

Dans la peau d’un ingénieur son

« Bluffés » par la diversité des groupes et des publics croisés lors des dernières Trans, Mathieu et Félix ont voulu reconstituer ce mélange festif et joyeux dans un jeu intitulé Waverythm. Le joueur incarne un personnage qui se balade dans les différents halls du festival avec des mini-jeux de rythme qui viennent ponctuer son exploration. « L’idée du jeu est de donner envie à des gens qui n’ont jamais mis les pieds aux Trans Musicales d’y aller », indique Mathieu.

Au stand d’à côté, Léo et Thibaud propose un voyage en musique avec Transphere où le joueur doit deviner le pays d’où sont originaires certains artistes programmés ces dernières années. Plus branchés par les coulisses, Alexis et Eloi invitent quant à eux à se mettre dans la peau d’un ingénieur son et lumière. Le joueur doit ainsi régler tous les problèmes techniques qui surviennent lors d’un concert avec des difficultés qui augmentent au fur et à mesure de la partie. « En cas d’échec, cela se ressentira et brisera l’ambiance », peut-on lire sur la notice de Transmusic’Hype.

Disponibles à l’essai samedi, les jeux n’ont toutefois pas vocation à être commercialisés. Ils devraient toutefois être mis à l’honneur lors de la prochaine édition des Trans Musicales qui aura lieu du 7 au 11 décembre.