Eurovision 2022: La France sera représentée par Alvan et Ahez et leur chanson en breton, « Fulenn »

MUSIQUE La sélection française pour l'Eurovision était diffusée samedi soir sur France 2

Fabien Randanne
— 
Le groupe breton Alvan et Ahez a été sélectionné pour représenter la France à l'Eurovision 2022.
Le groupe breton Alvan et Ahez a été sélectionné pour représenter la France à l'Eurovision 2022. — Cyril Moreau/Bestimage

Alvan et Ahez défendront les chances françaises en finale de l’ Eurovision à Turin (Italie), le 14 mai, avec la chanson Fulenn, interprétée intégralement en langue bretonne. Ainsi en ont décidé le jury de personnalités, présidé par Jenifer, et les téléspectateurs et téléspectatrices de l’émission de sélection, présentée par Stéphane Bern et Laurence Boccolini, diffusée samedi sur France 2.

Douze chansons étaient en compétition au cours de cette deuxième édition d’Eurovision France, c'est vous qui décidez. A l’issue d’un premier tour de votes de public, cinq d’entre elles ont été éliminées (Paris mon amour d’Hélène in Paris, Chut de Julia, Navigateure de Joanna, Madame de Joan, Il est où ? de Sam) et une, Ma famille de Cyprien Zéni, a été repêchée par les jurés.

Des hommages à l’Ukraine

Six chansons restaient donc en lice pour le second tour de votes. Les suffrages du jury et ceux des téléspectateurs et téléspectatrices comptaient chacun pour 50 % du résultat. Au classement final, c’est donc le groupe breton qui s’est imposé avec 222 points, devant Pauline Chagne (172) et le duo Soa (140) .

En breton, « fulenn », signifie à la fois « étincelles » et « jeune fille ». Alvan, Rennais de 29 ans, spécialisé dans la musique electro a collaboré avec le groupe Ahez, composé de trois chanteuses traditionnelles bretonnes, Marine, Sterenn D. et Sterenn L. Leur chanson est inspirée d’une légende bretonne : une jeune femme qui passait ses nuits à danser dans la forêt sans se soucier des regards extérieurs…

La France a déjà été représenté par une chanson en breton à l’Eurovision : en 1996, Dan Ar Braz et L’Héritage des Celtes interprétaient Diwanit Bugale («Que naissent les enfants »).

Si l’émission a fait son office de divertissement, elle n’a pas oublié d’évoquer la guerre en Ukraine. Elle s’est ouverte sur les notes de Pray for Ukraine, une chanson de Zlata Ognevich, une chanteuse ukrainienne qui a participé à l’Eurovision 2013. Un autre hommage a été rendu au cours de la soirée au pays envahi par la Russie à travers l’intervention, en vidéo, de Jamala. Cette artiste, qui a offert une deuxième victoire à l’Eurovision à l’Ukraine en 2016 avec sa chanson 1944, est aujourd’hui réfugiée en Turquie. « Je souhaiterais que tout la communauté Eurovision puisse soutenir l’Ukraine, car c’est aussi déterminant pour nous. Arrêtez cette guerre », a-t-elle déclaré.