Présidentielle 2022 : Eric Zemmour condamné pour « contrefaçon de droits d’auteur » pour son clip de campagne

JUSTICE Eric Zemmour n’a pas respecté les droits d’auteur dans le clip diffusé lors de sa déclaration de candidature à l’élection présidentielle

B.Ch. avec AFP
— 
Eric Zemmour se déclare candidat sur sa chaîne YouTube.
Eric Zemmour se déclare candidat sur sa chaîne YouTube. — YT/SIPA

Une nouvelle condamnation pour Eric Zemmour. Le candidat d’extrême droite à la présidentielle a été condamné ce vendredi pour « contrefaçon de droits d’auteur » après l’utilisation non autorisée d’images de films dans son clip de campagne, selon le jugement dont l’AFP a obtenu copie.


Eric Zemmour et son parti Reconquête ! sont condamnés à verser un total de 70.000 euros aux plaignants, parmi lesquels les sociétés Gaumont et EuropaCorp, les réalisateurs Luc Besson et François Ozon ou encore la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD).

De nombreuses plaintes

Le clip de campagne, diffusé sur YouTube pour annoncer officiellement la candidature d’Eric Zemmour à la présidentielle, reprenait de très nombreuses images d’archives, utilisées sans l’autorisation de leurs auteurs ni des personnes présentes à l’image.

De nombreuses personnes s’étaient émues, dont Laeticia Hallyday, de la présence d’image dans ce long clip anxiogène sans pour autant porter plainte contre Eric Zemmour.