« Horizon Forbidden West » : Une franchise de toute beauté mais frappée de malédiction

JEU VIDEO « Horizon Forbidden West » a le malheur de sortir en même temps que « Elden Ring », ce qui n'enlève rien à cette invitation au voyage dans un monde post-apocalyptique

Vincent Jule
« Horizon Forbidden West » a le malheur de sortir juste avant « Elden Ring »
« Horizon Forbidden West » a le malheur de sortir juste avant « Elden Ring » — Sony Interactive Entertainment
  • Il est difficile de lancer de nouvelles licences dans le jeu vidéo, mais Horizon fait partie des exceptions avec Zero Dawn en 2017 et aujourd’hui Forbidden West.
  • Cette suite, et exclusivité PlayStation, améliore et pousse chaque aspect du premier jeu, avec un monde ouvert toujours plus grand et toujours plus beau.
  • Mais Horizon pâtit de sortir en même temps qu’un certain Elden Ring.

Dans la pop culture en général et le jeu vidéo en particulier, il est devenu de plus en plus difficile de lancer une nouvelle licence. La preuve avec le phénomène des « legacyquels » au cinéma ou l’échec d’ Anthem sur la précédente génération de consoles. Mais c’est possible. En 2017, Horizon Zero Dawn du studio Guerilla Games était un succès critique et public, avec 20 millions d’exemplaires écoulés à ce jour. Cinq ans plus tard, il est logique que le jeu revienne avec une suite, Horizon Fobidden West, et une nouvelle réussite. Pourtant, la franchise souffre d’un mal qui l’empêche d’accéder directement au panthéon du jeu vidéo. Une malédiction même.

Toujours plus grand et plus beau

S’il ne révolutionnait pas les mondes ouverts, le premier Horizon lui donnait ses lettres de noblesse avec un univers post-apocalyptique entre Jurassic Park et Mad Max, des dinosaures et autres créatures métalliques, une direction artistique à couper le souffle et, bien sûr, l’héroïne Aloy. Le joueur retrouve la chasseuse six mois plus tard, alors qu’une mystérieuse plante menace la planète. Aloy doit alors se rendre dans l’Ouest prohibé des anciens Etats-Unis, où règnent machines dangereuses et humains qui ne le sont pas moins.

Exclusivité PlayStation, Horizon passe avec Forbidden West d’une génération à l’autre, de la PS4 à la PS5, et force est de constater que les équipes de Guerilla Games en profitent pour améliorer et pousser chaque aspect de Zero Dawn. Le monde est ainsi plus grand et surtout plus beau, avec des forêts foisonnantes, des plaines désertiques, des montagnes embrumées, des panoramas à tomber par terre…

Non, il ne s'agit pas d'artwork mais bien d'une capture écran PS5 de « Horizon Forbidden West »
Non, il ne s'agit pas d'artwork mais bien d'une capture écran PS5 de « Horizon Forbidden West » - Sony Interactive Entertainment

Vous sentez ce « souffle de la nature » ?

Horizon n’a ainsi jamais aussi bien porté son titre, même si cette suite invite à de belles phases sous-marines. L’expression « vitrine technologique » peut paraître passe-partout, mais depuis le remake de Demon's Souls, rarement un jeu n’avait autant exploité la PlayStation 5. Il n’est pas rare de s’arrêter de « jouer » pour admirer un paysage ou le visage d’Aloy, et de lâcher un petit «c'est de toute beauté».

Le gameplay est au diapason de ce voyage grisant quoiqu’un peu dirigiste, avec par exemple l’ajout d’un grappin et d’un planeur à la Zelda : Breath of the Wild pour plus d’exploration et de sensations. Le nom est lâché : Breath of the Wild. Le jeu de Nintendo, toujours la référence absolue du jeu d’aventure et des mondes ouverts, était sorti le 3 mars 2017, soit deux jours après Horizon Zero Dawn. Et avait pris beaucoup de place.

« Horizon Forbidden West » intègre des passages sous-marins magnifiques
« Horizon Forbidden West » intègre des passages sous-marins magnifiques - Sony Interactive Entertainment

Or, Forbidden West est sorti le 18 février dernier, soit une semaine avant… Elden Ring, déjà le meilleur jeu de l’année voire de tous les temps ! Comme le résume le journaliste Lâm Hua sur Twitter au sujet de ce « mauvais » timing et presque malédiction pour Horizon : « c’est l’histoire d’un open world de haut niveau qui sort à chaque fois au même moment qu’un open world d’un tout autre niveau ». Mais ce n’est pas si grave. Que vous privilégiez le souffle de la nature ou un monde de ténèbres, l’horizon reste ouvert…