« Eurovision France » 2022 : « On veut porter le message d’espoir de "Seule" au-delà des frontières », confient les Soa

MUSIQUE Les Toulousains Nathan et LudySoa, qui forment le duo Soa, parmi les favoris pour représenter la France à l’Eurovision en mai, ont répondu aux questions de « 20 Minutes »

Nathan et sa soeur LudySoa forment le duo Soa.
Nathan et sa soeur LudySoa forment le duo Soa. — Cyril MOREAU/ Bestimage
  • Eurovision France, c’est vous qui décidez, sera diffusée samedi 5 mars 2022 à 21h05 sur France 2. L’artiste qui l’emportera défendra les chances tricolores en finale de l’Eurovision le 14 mai à Turin (Italie).
  • Le duo toulousain Soa, composé de LudySoa, 22 ans, et de son frère Nathan, 19 ans, est en lice avec le titre Seule.
  • « Le refrain est destiné à toutes les personnes qui peuvent se sentir seules. C’est une chanson qui peut aider beaucoup de gens et on voulait partager ce message au-delà des frontières  », affirme le duo à 20 Minutes.

Le grand public a fait leur connaissance il y a deux ans dans The Voice. Nathan, 19 ans, et sa grande sœur de 22 ans, LudySoa, venus de Toulouse, avaient atteint les KO du télécrochet de TF1. Le duo, baptisé Soa, revient sur un nouveau ring (pacifique), celui d’Eurovision France, c’est vous qui décidez, la sélection française pour l’Eurovision. En attendant l’émission, diffusée en direct, samedi, dès 21h05 sur France 2, les deux jeunes artistes, qui figurent parmi les favoris, ont répondu aux questions de 20 Minutes.

Quel a été votre parcours musical depuis « The Voice » ?

Nathan : Nous sommes allés jusqu’aux quarts de finale. Quand nous en sommes sortis, Pascal Obispo a gardé contact avec nous pour qu’on enregistre nos chansons. On a signé chez le label Jo & Co l’an passé. Et on a postulé à Eurovision France avec Seule. On est très fiers.
LudySoa : L’idée est venue de notre maman [qui est leur manageuse]. Elle nous avait soumis l’idée et on en a parlé au label qui a joué le jeu.

Vous avez écrit tous les deux votre chanson, « Seule » ?

N. : On a tout écrit ensemble. Le refrain est destiné à toutes les personnes qui peuvent se sentir seules. C’est une chanson qui peut aider beaucoup de gens et on voulait partager ce message au-delà des frontières. Ce serait génial de le porter à l’Eurovision.
L. : C’est un très grand message d’espoir.

Depuis l’officialisation de votre chanson, début février, les retours sont très enthousiastes…

N. : On trouve ça beau. La chanson est en français, mais les non francophones retiennent le refrain. Sur YouTube, il y a des vidéos de gens se filmant en train de réagir à l’écoute de Seule. Nous sommes très contents des retours, très fiers !

Cela vous met la pression pour samedi ?

L. : Nous ne ressentons aucun stress. On a juste super hâte de présenter le show qu’on a préparé. Cela va être du plaisir total.
N. : Il n’y a que du positif, aucune pression. On garde la surprise, mais ça va être énorme !

Que représente l’Eurovision pour vous ?

L. : L’Eurovision a toujours été un rêve. Je regarde le concours depuis la participation d’Amir en 2016 et je suis les éditions Junior aussi. C’est un honneur d’être parmi les finalistes de la sélection française… Pourquoi pas la gagner ?

Vous êtes frère et sœur, cela vous aide à gérer la pression d’un tel enjeu ?

N. : Etre ensemble, c’est notre atout. On ne ressent pas forcément de pression, on s’entend bien, on se soutient. On se donne de la force.