« Eurovision France » 2022 : Marius joue la carte de l’émotion avec « Les Chansons d’amour »

MUSIQUE A 22 ans, Marius fera son baptême du feu télévisuel samedi dans « Eurovision France, c’est vous qui décidez », sur France 2, avec sa première chanson qu’il a coécrite avec Igit

Fabien Randanne
Marius est l'un des douze candidats de l'édition 2022 d'« Eurovision France, c'est vous qui décidez ».
Marius est l'un des douze candidats de l'édition 2022 d'« Eurovision France, c'est vous qui décidez ». — Cyril MOREAU/ Bestimage
  • Eurovision France, c’est vous qui décidez, sera diffusée samedi 5 mars 2022 à 21h05 sur France 2. L’artiste qui l’emportera défendra les chances tricolores en finale de l’Eurovision le 14 mai à Turin (Italie).
  • Marius, 22 ans, est l’un des douze candidats en lice avec Les Chansons d’amour.
  • « Samedi, je veux faire une performance dont je serai fier, qui touche des gens », confie-t-il.

Il est la carte émotion de la sélection française pour l’Eurovision 2022, qui sera diffusée samedi, en direct sur France 2. Marius, 22 ans, interprétera Les chansons d’amour. Un morceau qu’il a coécrit avec Igit, par ailleurs co-auteur de Voilà, le titre avec lequel Barbara Pravi a pris la deuxième place de l’Eurovision l’an passé. Un destin similaire l’attend-il en mai, à Turin (Italie), où se déroulera l’édition 2022 ? Ce serait un nouveau chapitre de la belle histoire que semblent décidés à écrire les heureux hasards rythmant la vie du jeune artiste.

Originaire de Lyon, il est d’abord passé par la case chorale, à 12 ans, puis par l’étape du conservatoire, avant de s’installer à Paris à la majorité pour rejoindre une école de comédie musicale. « J’ai arrêté au bout d’un an et demi, explique-t-il à 20 Minutes. C’est là que je me suis rapproché de la chanson française. » Dans son studio d’étudiant exigu, il fait ses premières compositions au clavier, installé au bout de son lit. Il se rode dans les bars de la capitale et prend le temps de constituer son équipe.

L’an passé, il poste sur son compte Instagram une reprise de Bad Boy d’Yseult. Igit lui envoie un message privé. « Il me disait qu’il aimait mon univers, qu’il aimerait bien travailler avec moi. ça m’a hyper touché », relate le destinataire. Quelques semaines plus tard, Marius se rend au concert d’Yseult, avec l’intention de rencontrer Nino Vella – par ailleurs membre du duo Rouquine – qui accompagne la chanteuse au piano. Il prend son courage à deux mains, va le voir, et lui lance : « J’aimerais bien qu’on travaille ensemble. » Du propre aveu de Marius, le pianiste est un brin décontenancé, mais c’est à ce moment qu’arrive le manageur de Nino Vella, qui est aussi celui… d’Igit et lui déclare avoir effectivement entendu parler de lui. Les choses en restent là.

« Je n’avais jamais écouté de chansons françaises avant d’avoir une peine de cœur »

Et puis, quelque temps plus tard encore, le producteur de Marius se rend dans un label pour présenter le projet du jeune artiste. On lui conseille de s’adresser au bureau d’à côté où se trouve… le manageur d’Igit. Les coïncidences sont trop nombreuses pour ne pas y voir un signe. Aussi, lorsque l’équipe du casting d’Eurovision France contacte Igit en septembre pour savoir s’il aurait une chanson ou un artiste à proposer, il pense à Marius.

« Mon premier réflexe a été de dire non, parce que l’Eurovision, ça me paraissait trop grand, immense, irréel, confie Marius. Et puis j’ai réfléchi et je me suis dit : "On verra bien. Si la chanson me ressemble et me plaît, on y va !" »

Rendez-vous est pris dans un troquet près de la Gare du Nord, à Paris. Le temps est compté. Igit demande à Marius de lui raconter son histoire, son parcours. « Je lui ai dit qu’au départ, mes goûts musicaux, c’était plutôt Rihanna et du Beyoncé et que je n’avais jamais vraiment écouté de chansons françaises avant de connaître une peine de cœur. Il m’a répondu que c’était trop drôle. »

« Une intensité différente »

Dix minutes à peine après avoir quitté le bar, Igit lui envoie un début de texte. « On a fait la chanson en une semaine, précise Marius. La version qui est sortie, c’est la première prise de voix. » Il précise que cette version studio est « plus douce, plus posée », que celle qu’il va interpréter en live : « Je me suis d’abord construit comme artiste pour la scène. Sur le plateau d’Eurovision France, je veux amener une intensité différente. »

Parmi les autres titres de la sélection, majoritairement pop, Les Chansons d’amour se démarque et à une vraie carte à jouer. « Samedi, je veux faire une performance dont je serai fier, qui touche des gens, assure-t-il. On a réussi à avoir une très belle sortie sur le morceau : 45.000 streams en trois jours, c’est fou pour une première chanson ! »

Marius a passé en janvier son audition en ayant l’impression « de débarquer de nulle part ». Que son parcours passe ou non par l’Eurovision, les émotions qu’il est capable de délivrer pourraient l’amener partout et très loin.