20 Minutes : Actualités et infos en direct
PALMARESQuels sont les meilleurs jeux de l'année 2022, récompensés à Cannes ?

Cannes : Mécaniques bien huilées, illustrations ultra soignées... Les meilleurs jeux de l'année 2022 ont été désignés

PALMARESDe retour ce week-end après une édition annulée l’an dernier pour cause de pandémie, le Festival international des jeux de Cannes a décerné ses As d'or. Ces prix, parmi les plus prestigieux, sont de vrais gages de qualité
Le jeu 7 Wonders Architects, qui a décroché le prix de l'As d'or 2022, testé au Festival international des jeux de Cannes
Le jeu 7 Wonders Architects, qui a décroché le prix de l'As d'or 2022, testé au Festival international des jeux de Cannes - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes / 20 Minutes
Fabien Binacchi

Fabien Binacchi

L'essentiel

  • «Chaque année, près de 700 nouveaux titres sortent sur le marché français », précise Cynthia Rebérac, la patronne du Festival international des jeux de Cannes.
  • La manifestation a décerné jeudi soir ses nouveaux As d’or, qui récompense les meilleurs jeux de l’année.

Côté jeux de société, l’offre ne manque pas. « Chaque année, la créativité foisonne, pointe Cynthia Rebérac, la patronne du Festival international des jeux de Cannes. Et ce sont près de 700 nouveaux titres qui sortent sur le marché français. » Avec de véritables pépites.

Mais comment s’y retrouver ? De retour ce vendredi et jusqu’à dimanche sur la Croisette, après une édition annulée l’an dernier pour cause de pandémie, la manifestation a à nouveau mobilisé de très avertis jurés pour tout tester. Et, jeudi soir, leurs fameux As d’or, les prix cannois qui offrent de vrais gages de qualités, ont été décernés. 20 Minutes vous présente les primés dans les quatre différentes catégories proposées avec Olivier Reix, l’un des spécialistes qui ont eu à trancher.

7 Wonders Architects
7 Wonders Architects - 7 Wonders Architects

7 Wonders Architects, meilleur « jeu de l’année »

On connaissait déjà 7 Wonders, le grand frère sorti en 2010 et largement récompensé. Douze ans plus tard, l’auteur français - cocorico ! - Antoine Bauza a récidivé. Et il a fait mouche en gagnant la catégorie reine de l’As d’or avec sa déclinaison Architects (ed. Asmodée, 35 euros), « une version simplifiée qui va plaire à tout le monde, des enfants aux grands-parents », décrit Olivier Reix. Le principe est toujours de construire les sept merveilles du monde mais « avec des parties très simples et plus courtes » (25 minutes) grâce notamment à « un superbe travail d’édition ». « C’est le genre de jeu passerelle qu’on affectionne particulièrement puisqu’il peut faire entrer de nouveaux publics dans le monde ludique », explique encore le membre du jury à 20 Minutes.

Living forest
Living forest - Living forest

Living forest, sacré jeu de l’année « initié »

Cette nouvelle catégorie du meilleur jeu « initié », qui « s’adresse à un public habitué à jouer, se tournant vers des jeux avec des mécanismes plus fouillés » selon les organisateurs du festival, est inaugurée par un Danois. Avec Living forest (ed. Ludonaute, 31,50 euros), sa première création, Aske Christiansen propose un univers enchanté et des règles certes plus pointues mais en tout cas originales. « Les illustrations sont magnifiques, tranche Olivier Reix. Nous avons également beaucoup aimé la mécanique du jeu. Il y a trois façons différentes de gagner. » Pour y arriver, il faut sauver une forêt et son arbre sacré en proie aux flammes d’Onibi, un être suprême pour le moins maléfique.

Dune : Imperium
Dune : Imperium - Dune : Imperium

Dune : Imperium rafle l’As d’or « expert »

Ce jeu signé par l’Américain Paul Dennen surfe sans doute sur la sortie au cinéma, l’an dernier, d’une nouvelle adaptation du roman de science-fiction de Frank Herbert. Dune : Imperium (ed. Lucky Duck Games, 49,50 euros) remporte le prix du meilleur titre « expert », une catégorie qui récompense les créations « avec des assemblages complexes de divers mécanismes ». « Il est rare d’avoir des jeux de licence aussi bien finis. Ils sont d’habitude plutôt bâclés, pointe encore le juré. Là, c’est extrêmement réussi. » Comme dans le livre, le jeu se base sur une lutte d’influence. Les joueurs incarnent une des factions qui se battent pour le contrôle de la planète Arrakis.

Bubble stories
Bubble stories - Bubble stories

Bubble stories, la palme dans la catégorie « enfant »

Chaque année, pour décerner ce prix, les jurés font appel à des… petits joueurs. « On va dans des ludothèques et on fait participer nos enfants », précise Olivier Reix. Pour l’As d’or junior, c’est le jeu Bubble stories (ed. Blue orange, 8,95 euros) de l’Australien Matthew Dunstan qui l’a emporté. « Il faut assembler des cartes pour créer des puzzles et retrouver des objets. Cette création très compacte fonctionne vraiment très bien, dit le spécialiste. Et une fois les règles bien expliquées, les jeunes joueurs peuvent enchaîner les partis sans problème et avec beaucoup de plaisir. »

Sujets liés