Paris: La Nuit blanche bascule en juin à partir de 2023

FESTIVAL Un vote du public en a décidé ainsi : l'évenement culturel ne se tiendra plus dans la capitale en octobre mais en juin

Laure Beaudonnet
La Nuit blanche à Paris en 2019
La Nuit blanche à Paris en 2019 — GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

La Nuit blanche parisienne va basculer du premier week-end d’octobre au premier week-end de juin à partir de 2023. C’est résultat d’un vote du public, a annoncé mardi la mairie de Paris qui a initié cette manifestation culturelle en 2002.

Célébrée le 1er octobre 2022, l’édition anniversaire des vingt ans, qui rendra « un hommage appuyé aux directions artistiques qui se sont succédé » depuis deux décennies, sera donc la dernière en automne, indique la mairie dans un communiqué.

Dans le vent et sous la pluie

Car à l’issue d’une consultation citoyenne lancée par la maire PS Anne Hidalgo lors de la dernière édition, Parisiens et habitants de la métropole du Grand Paris, à laquelle Nuit blanche s’est élargie, « ont massivement exprimé leur souhait que Nuit blanche se tienne à l’avenir au mois de juin », affirme la mairie. La 20e édition, en octobre 2021, s’était déroulée dans le vent et sous la pluie, obligeant les organisateurs à annuler ou déplacer certaines performances artistiques.

Anne Hidalgo avait alors proposé de garder le premier samedi d’octobre, institué depuis le lancement de la manifestation par son prédécesseur à l’Hôtel de Ville Bertrand Delanoë, ou de décaler l’événement en décembre ou en juin.

Kitty Hartl, directrice artistique de l’édition 2022

Depuis son lancement en 2002, la Nuit blanche parisienne, qui propose gratuitement, toute une nuit, plus de 150 performances contemporaines dans des bâtiments de la Ville ou en extérieur, a inspiré de nombreuses capitales et grandes villes du monde.

Pour l’édition 2022, qui associera comme en 2021 art et sport dans la perspective des Jeux olympiques de 2024, la mairie a confié la direction artistique à Kitty Hartl, qui a participé avec Jean Blaise au lancement du Lieu Unique à Nantes.

Spécialiste des festivals interdisciplinaires, cette commissaire et programmatrice d’origine autrichienne avait fondé en 2004 le Cabaret New Burlesque, groupe d’effeuillage rendu célèbre par le film Tournée de Mathieu Amalric, primé à Cannes en 2010.