« L’arnaqueur de Tinder », Simon Leviev, sort du silence et réagit au documentaire de Netflix

ACCUSATIONS Dans le documentaire de Netflix, « L’arnaqueur de Tinder », trois femmes racontent comment ce supposé milliardaire leur a extorqué des sommes colossales

L. Be.
— 
Simon Leviev, l'arnaqueur de Tinder, dans Inside Edition.
Simon Leviev, l'arnaqueur de Tinder, dans Inside Edition. — CAPTURE D'ECRAN / INSIDE EDITION

« J’étais juste un célibataire qui cherchait à rencontrer des filles sur Tinder », explique dans un extrait d’interview Simon Leviev, Shimon Yehuda Hayut de son vrai nom. Trois femmes racontent dans le documentaire à succès de Netflix, L’arnaqueur de Tinder, inspiré de l’enquête du journal norvégien Verdens Gang paru en 2019, comment un certain Simon Leviev, présenté comme un milliardaire diamantaire, leur a extorqué des sommes colossales.

L’Israélien de 31 ans qui avait refusé de s’exprimer dans le documentaire a accepté de sortir du silence pour Inside Edition où il intervient en duplex depuis Tel-Aviv aux côtés de sa compagne, le mannequin Kate Konlin. Une première bande-annonce de l’interview qui sera diffusée en deux parties lundi et mardi, a été dévoilée par la chaîne américaine. On voit le jeune homme, condamné pour avoir escroqué trois Finlandaises en 2015, démentir les faits. « Je ne suis pas l’arnaqueur de Tinder », insiste-t-il dans l’extrait diffusé.

Le documentaire raconte comment cet homme aux faux airs de prince charmant a extorqué des centaines de milliers de dollars à des femmes qu’il a rencontrées et séduites grâce à la célèbre appli de rencontre. Il a mis au point une pyramide de Ponzi ultra-bien ficelée qui lui a permis de conserver un train de vie princier, tout en laissant croire aux femmes qu’il les aimait. En 2019, il a été condamné à quinze mois d’emprisonnement en Israël pour fraude. Il a été libéré au bout de cinq mois. Depuis la diffusion du documentaire début février, il a été banni de Tinder.