Nice : « Mon handicap est aussi une force »… Atteinte de nanisme, l’artiste Elodie Costa perce sur TikTok

PORTRAIT Chanteuse mais aussi comédienne et influenceuse, Elodie Costa vient de sortir son deuxième single après le succès de Mélodie qui enregistre près de 3,5 millions de vues sur YouTube

Elise Martin
La musique d'Elodie Costa intitulée « Mélodie » est devenue virale sur les réseaux sociaux
La musique d'Elodie Costa intitulée « Mélodie » est devenue virale sur les réseaux sociaux — LP Music
  • Elodie Costa est une chanteuse, comédienne et influenceuse de 40 ans.
  • Atteinte de nanisme, elle a fait de « sa différence une force » et porte « des messages d’espoir » à travers ses chansons et ses contenus sur les réseaux.
  • Elle vient de sortir son deuxième single Baisse pas les bras et espère avoir autant de succès que pour le titre Mélodie, écouté plus d’1,2 million de fois sur les plateformes digitales et dont le clip enregistre près de 3,5 millions de vues en trois mois sur YouTube.

Quand elle se balade sur la promenade des Anglais, Elodie Costa ne passe pas inaperçue. Cette   Niçoise de 40 ans, atteinte de nanisme, est devenue une star des réseaux sociaux, notamment sur  TikTok avec plus de 643.000 abonnés. « Les gens m’arrêtent dans la rue, me félicitent pour ma chanson et m’encouragent pour la suite », nous raconte-t-elle. Avec sa voix « enfantine et atypique » et un refrain « pop et entêtant », son premier single Mélodie a séduit les adolescents. Sorti en septembre 2021, ce morceau comptabilise plus d’1,2 million d’écoutes sur les plateformes digitales et son clip a été vu près de 3,5 millions de fois sur YouTube.

« Je pense que mes musiques plaisent aux jeunes, ils se retrouvent dans le style pétillant mais aussi dans les paroles », confie l’artiste. Elle chante « peu importe les différences », notamment la sienne, qu’elle a d’ailleurs « transformé en une force » pour « faire passer des messages d’espoir ».

Star de l’autodérision

« Je prends aussi les bons côtés. Quand on découvre qui je suis, on me dit souvent qu’on pensait que c’était une enfant qui chantait. Les ados voient alors une "dame de petite taille" et trouvent ça "mignon". Il y a ce côté "petit" qu’on a envie de protéger. Ils ne s’adresseraient pas de la même manière à une personne de taille normale. Ça nous rapproche d’une certaine façon. Finalement, il y a aussi des avantages. Enfin, c’est un bien grand mot… Et c’est le cas de le dire ! », plaisante-t-elle.

En plus d’être chanteuse, Elodie Costa est comédienne. Adepte de l’autodérision, elle est la première à faire des blagues sur sa taille « pour détendre l’atmosphère ». Les moqueries « lui passent littéralement au-dessus de la tête », assure-t-elle. « A partir du moment où mon single a explosé sur TikTok il y a eu des "rageux" qui ont commencé à faire des parodies méchantes, mais j’ai aussi réussi à m’entourer de personnes bienveillantes avec qui on transforme ces critiques absurdes en sketchs. Au final, ça me fait grandir », lâche-t-elle encore dans un éclat de rire.

Elle évoque notamment un Garçon stupide, un autre Niçois qui a 1,3 million d’abonnés sur le réseau social. Ils ont par exemple « vérifié » si Elodie mesurait bien six iPhone ou encore ils ont fait une vidéo où la Niçoise passe 24 heures devant son clip pour atteindre le nombre de vues actuel. Presque inséparables depuis leur rencontre, ils ont prévu de faire ensemble un meet-up à Paris la semaine prochaine.

Une ascension crescendo vers son rêve

Ce succès, elle ne s’y attendait pas. Après avoir pris des cours de chants ado, enchaîné les castings, les scènes locales, elle participe en mars 2021 aux auditions à l’aveugle de l’émission The Voice. « Je suis passée à heure de grande écoute. C’était un bon exercice pour moi. Même si personne ne s’est retourné, j’ai, d’un seul coup, eu un boost d’exposition. De mes quelques abonnés, j’ai atteint une "fan base" de 65.000 personnes qui me demandaient un single ! »

C’est de cette façon qu’est née sa collaboration avec son ami auteur-compositeur Lionel Pasquier et le single Mélodie, qui atteint aujourd’hui 1,2 million d’écoutes en moins de six mois. Depuis, sa communauté est passée à plus de 643.000 abonnés. « C’est surtout parce que des influenceurs avec des millions de followers ont partagé ma musique. Ça a fait un effet boule de neige. Je peux enfin vivre cette passion que je pensais inatteignable ». Elle développe : « Déjà quand on est dans la "norme", c’est compliqué mais avec un handicap, je pensais que c’était tout simplement impossible. C’était un rêve auquel je n’avais jamais cru. »

Pour la sortie de son deuxième single Baisse pas les bras, elle espère avoir « le même succès » même si elle sait que dans ce domaine tout est « versatile ». « Il y a toujours un nouveau public à conquérir, positive la chanteuse. On a également prévu de sortir deux autres singles dans l’année 2022. » Pour l’album, il faut attendre car la star des réseaux sociaux n’a pas de maison de disques. A côté de ça, elle participe aussi à des courts-métrages, qui transmettent notamment des messages positifs sur le handicap.