Mort de Gaspard Ulliel : « C’était le charisme sans rien dire… », nos lecteurs se souviennent de l’acteur

VOUS TEMOIGNEZ L’acteur est décédé à l’âge de 37 ans, mercredi

Pierre Cloix
— 
Nos lecteurs le trouvait «magnétique»
Nos lecteurs le trouvait «magnétique» — Thibault Camus/AP/SIPA
  • L’acteur Gaspard Ulliel, 37 ans, s’est éteint mercredi au CHU de Grenoble où il avait été admis la veille après un grave accident de ski survenu dans la station de La Rosière, en Savoie.
  • Les réactions et hommages envers le comédien se multiplient. De nombreux fans ont également tenu à nous raconter leurs meilleurs souvenirs de l’acteur au cinéma, en répondant à notre appel à témoignages.

Le clap de fin est cruel. Gaspard Ulliel s’est éteint à l’âge de 37 ans, provoquant l’effarement dans le cinéma français, mais aussi auprès du public qui a pu le regarder jouer dans de nombreux films ces 20 dernières années.

Cette mort si soudaine a bouleversé de nombreux lecteurs. Une telle disparition « laisse sans voix et dans la stupéfaction », pour Lisa, qui l’a « découvert dans Jacquou le croquant », puis « adoré tous ses rôles, Juste la fin du monde, Yves Saint-Laurent… » et qui n’a pu qu’apprécier sa personnalité toute singulière.

« Hypnotique »

Car Gaspard Ulliel avait quelque chose de « différent », que Quentin décrit très justement : « Juste un regard, un sourire suffisait à ce qu’il vole la vedette à tout le monde. Sa cicatrice quand il souriait le rendait encore plus hypnotique. Un bel homme discret avec un talent immense. Et ce qui me plaisait vraiment c’était ses silences. Son regard suffisait pour qu’on comprenne ses pensées. » Un cocktail aussi détonnant qu’il est sobre, « le charisme sans rien dire », comme le résume notre lecteur.

Pour parfaire le tableau, Il semblerait que l’homme était tout aussi charmant dans la vraie vie que ce qu’il pouvait laisser transparaître à l’écran. Nouri, qui a tourné avec lui en tant que figurante et assistante du réalisateur sur le film Eva, se souvient d’un « acteur sensible agréable et émouvant. » Tandis que Barbara, qui travaillait dans le quartier où il habitait était en « admiration » devant « ce garçon si accessible, bienveillant, merveilleux et simple. » « Avec sa compagne, Ils formaient un couple débordant de délicatesse », se souvient-elle.

« L’élégance qu’on connaît de la France »

Une disparition brutale qui chagrine Charlie, qui se « réjouissait de le découvrir dans la nouvelle série Marvel qui allait lui donner un coup de boost et une multitude de propositions par la suite ». Après plusieurs années dans le cinéma d’auteur, Gaspard Ulliel voulait effectivement retrouver le grand public, et on aura l’occasion de le voir dans Moon Knight sur Disney +, fin mars. En définitive, pour notre lectrice Charline comme pour le cinéma, il « représentait et représentera toujours l’élégance que l’on connaît à la France. » Une élégance qui manquera, sans aucun doute.